AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Sam 25 Aoû - 20:48

[Ce RP est libre sous certaines conditions, prévenez moi juste si vous voulez y participer o ]


Un travail

particulier


Je venais de prendre ma douche et j'étais encore en peignoir lorsque je reçus un coup de fil. Le répondeur se mis en marche et je pûs entendre :

« Miss Hope ? J'aurais un travail concernant l'architecture, veuillez me rappeler pour plus d'informations... »

Intriguée, je finissais de me sécher et de m'habiller, avant de rappeler le numéro qu'il avait laissé.

« Ici Mlle Hope, je voudrais... » mais je fus coupée par : « Je sais, c'est moi qui vous ait appelée. J'ai un travail comme je vous le disais, mais ce n'est pas tout à fait ce que vous pourriez attendre. Rendez vous en face du siège de votre agence demain midi. »

Je fus interloquée que l'on puisse ne pas me demander mon avis, mais après tout, si je voulais refuser, il me suffisait de ne pas y aller. Et pourtant, je savais que j'irais.



Le lendemain, 11h55 AM


Je stationnais devant l'agence quand je vis un type me faire signe de le suivre. Je montais alors dans sa voiture, noire et discrète, et il me dit :

« Je vous remercie de votre présence, Miss Hope. Je dois vous dire que j'aurais besoin de votre silence sur cette affaire quoi qu'il arrive, vous serrez grassement récompensé. » me dit-il. Je devais sembler suspicieuse puisqu'il me dit ensuite, en essayant de me rassurer : « Ne craignez rien, ce n'est pas dangereux en théorie. Je peux compter sur vous ? »

« Pour faire appel à moi vous devez savoir certaines choses sur moi. Je vous écoute. » dis-je d'un sourire.

« Vous savez que pour construire des bâtiments, des villes, des pays, il faut des architectes. Supposons que nous arrivions à créer des mondes et que vous pourriez les remplir de vos créations, ne serait-ce pas formidable ? Imaginez les possibilités si vous pouviez créer un monde vierge et le remplir... Et revenez à la réalité lorsque je vous dis que nous savons créer ces mondes vierges. Cela ne vous tenterais pas de créer des bâtiments, des quartiers, des villes entières ? Le plus simple moyen, c'est de vous montrer. Détendez vous... » dit-il alors qu'il me piquait le bras d'une seringue. Je me laissais faire car j'étais intriguée et il avait l'air sérieux.


« Hé je vous parle ! » entendis-je. Je clignais des yeux... Comment j'étais arrivée ici et... Mais on était où la ? Je vis la Tour Eiffel... Qu'est ce que je foutais à Paris ? !

« Bon, détendez vous surtout, ce que je vais vous dire va vous perturber, essayer de rester la plus calme possible. » me dit-il. J'acquiesçait et respira profondément.
« Vous êtes en train de rêver avec ma machine. Détendez vous... »

« C'est... difficile... Et ça veut dire que si je veux construire une cabine de téléphone au milieu de la rue...» avais-je à peine dit qu'une cabine téléphonique vint se "créer" par petits bouts. Impressionnant...

Mais il nous fis visiblement revenir à la réalité, et m'expliqua que le temps s'était écoulé.Il m'expliquait que nous allions rencontrer le reste de l'équipe, enfin plutôt moi, parce que lui les avait déjà rencontré. Tomas, Eames, Graddle... Des noms qui ne me disaient pas grand chose si ce n'est rien.

Je sortis de la voiture et m'engouffrait dans la maison, et en ouvrant la porte, je m'installais à la table. Il m'expliqua que l'équipe était à l'étage et qu'ils allaient descendre, mais qu'avant il devait m'expliquer plusieurs choses... Il m'expliqua entre autre que ce n'était pas tout à fait légal, du moins ce qu'ils comptaient faire, mais que moi je ne risquais rien à première vue. Il m'expliqua que je ne ferais que construire le monde du rêve, à en créer tous les aspects, toutes les sorties, à le rendre comme un gigantesque labyrinthe géant. Il vit l'équipe descendre et me dit que je ne ferais pas partie du rêve, ce à quoi je répondis, sans le laisser continuer :

« Si vous voulez que je bâtisse, vous devrez au contraire me laisser venir avec vous dans le rêve. » prononçais-je d'une voix forte et neutre. Ce fut alors que j'aperçus l'équipe qui me regardait, et je décidais d'engager la parole :

« Bonjour... Célestine Rosamund Hope, bien que vous deviez déjà le savoir. Heureuse de vous rencontrer tous. » prononçais-je en tendant la main vers eux d'un grand sourire alors que du coin de l'oeil, je voyais l'employeur qui soupirait, parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas me refuser de venir, au risque de se trouver un autre architecte.

« De quoi s'agit-il donc exactement ? » décidais-je de commencer en regardant Eames (sans savoir que c'était lui) par pur professionnalisme, ainsi que par réelle curiosité. Il était vrai que maintenant que je savais que j'allais participer au rêve ET le créer, c'est à dire voir mes propres créations, qui risquent d'être assez grandes, j'étais vraiment excitée et je me mordis même la lèvre inférieure de plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J. Peter Eames
LET'S SEE IF HE STARTS SHOOTING
avatar

Messages : 704

MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Ven 31 Aoû - 14:01

Eames ne savait pas pourquoi il avait accepté ce job. Enfin plutôt si, il le savait, parce qu’il avait besoin d’argent, c’était aussi simple que ça. Il ne connaissait que vaguement les types avec qui il allait travailler et ce n’était pas dans ses habitudes, il aimait travailler régulièrement avec les mêmes personnes. Les gens de confiance étaient durs à trouver dans leur milieu et une fois qu’il en avait trouvé avec qui il réussissait à bien travailler, il ne voyait aucune raison pouvant le pousser à aller chercher ailleurs. A part l’argent, bien évidemment. Il fit claquer sa langue contre son palais, légèrement agacé en entendant ses collègues commencer à parler de tout et de rien. Mais qui lui avait collé deux abrutis pareils ? Et puis qui donnait rendez-vous dans sa maison pour parler de choses illégales ? Il avait l’impression d’être entouré d’idiots congénitaux. Eames leva les yeux au ciel et enfouit sa main dans la poche de son pantalon, recommençant à jouer doucement avec son totem. Il avait l’impression de nager en plein délire, et pourtant, son jeton lui assurait qu’il n’était pas en train de rêver. Il aurait pourtant tué pour que ce soit le cas. « Ça fait longtemps que tu fais ça ? » Lui demanda l’un des deux abrutis dont Eames avait déjà oublié le nom. Il se tourna lentement vers lui, le regard dur et les traits sévères. Il n’aimait pas qu’on lui adresse la parole quand il ne l’avait pas autorisé, il pouvait se montrer particulièrement sociable mais avec les gens dont il jugeait la compagnie… Méritée. Il n’était pas content d’être ici et il n’allait pas hésiter à le faire savoir. « Bientôt dix ans. » Répondit-il calmement mais d’un ton froid. Il détourna ensuite les yeux, le jeune homme comprit le message et n’insista pas.

Quelques minutes plus tard du bruit se fit entendre au rez-de-chaussée et les trois extracteurs se décidèrent à descendre. Eames avait entendu dire qu’ils allaient prendre une architecte qui n’y connaissait rien pour le boulot, c’était définitivement la cerise sur le gâteau. Il détestait travailler avec des novices, ils posaient toujours des questions plus débiles les unes que les autres et s’il y avait bien une chose qu’Eames ne pouvait pas supporter, c’était la bêtise. Un coup d’œil lancé à la jolie blonde qui les attendait en bas suffit à le faire légèrement changer d’avis. Elle ne pouvait pas être si terrible que ça, et puis même si elle n’était pas compétente, elle lui offrirait une distraction pour les yeux et c’était déjà mieux que rien. Il fronça en revanche les sourcils en la voyant exiger de les accompagner dans le rêve, c’était hors de question. Il lui serra la main quand elle la lui tendit et lui lança un regard perplexe. Qui se présentait en donnant son nom complet ? « Eames. » Répondit-il plutôt froidement avant de lâcher rapidement sa main et de lever les yeux au ciel. Il était allé leur chercher qui là encore ? Il avait un carnet d’adresses bien rempli avec le nom d’une bonne demi-douzaine d’architecte parfaitement qualifiés pour leur boulot et qui ne les ferait pas chier avec leurs revendications à la noix. Alors pourquoi est-ce qu’il était allé leur chercher princesse barbie, là ?

Il se tourna vers le type – dont il ne se rappelait pas non plus le nom et qui l’avait engagé pour ses services de faussaire – et lui lança un regard appuyé. « Vous n’avez pas réussi à trouver mieux ? » Demanda-t-il sans se soucier de savoir s’il allait vexer la jeune blonde ou non, Célestine apparemment. En tout cas l’envie d’abandonner le boulot et de les laisser se démmerder se faisait de plus en plus pressante, il savait à quel point c’était risqué de bosser avec des gens en qui il ne pouvait pas avoir confiance, et les personnes qu’il avait autour de lui ne lui en inspirait certainement aucune. Il finit par se tourner vers la jolie blonde qui semblait penser qu’elle pouvait leur ordonner tout ce qu’elle voulait. « Il est hors de question que vous veniez dans le rêve avec nous, miss Célestine Rosamund Hope. » Il appuya volontairement sur le nom complet de la jeune femme avec une pointe de sarcasme dans la voix pour essayer de lui faire comprendre à quel point il n’était pas content qu’elle soit là. Il savait que ce n’était pas à lui de prendre la décision, mais il ne la laisserait pas venir avec eux lors de la mission, c’était beaucoup trop dangereux, il ne voulait pas avoir un autre boulet à trainer derrière lui. « La mission risque d’être déjà assez dangereuse sans qu’on ait besoin de trainer un touriste. Contentez-vous de construire la structure du rêve, c’est pour ça qu’on vous paye. » Enfin quoi, ils n’allaient quand même pas prendre le temps de tout lui expliquer en détail, de l’entrainer jusqu’à ce qu’elle maitrise parfaitement le monde du rêve alors qu’elle ne serait même pas utile une fois dans à l’intérieur du rêve, ça n’avait aucun sens. Il ignora en tout cas sa dernière question, ce n’était pas la peine qu’il lui explique quoique ce soit tant qu’ils ne seraient pas tous d’accord sur ce point. Ils avaient encore le temps de changer d’architecte et franchement, vu comment c’était parti, ça aurait bien arrangé Eames.

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leapoffaith.forumactif.fr

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Mer 5 Sep - 19:09

Spoiler:
 

Je regardais avec négligence celui qui m'avait regardé froidement. Il n'était pas des plus agréables. Je lui répondis : « Vous vous fiez souvent sur l'apparence des gens pour juger de leur qualité de travail ? » avec une once de regret dans la voix puis me tournant vers le " patron ", je guettais sa réponse. Il répondit alors :

« Il a raison, Hope. Vous ne viendrez pas. » me dit-il, qui me sortit un râle de rage ainsi qu'une mimique peu flatteuse, sauf pour les mecs qui aimaient avoir certaines partenaires assez brutales... Je finis par accepter en acquiesçant d'une façon forcée. Mais je revoyais... Non... Ce visage ? Aeryn, ma professeure de self-defense ?! Comme le monde était petit...

« Aeryn ? Que faites-vous là ? » lui dis-je en souriant, ce qui eut pour effet de me remettre moi même en question : elle pouvait parfaitement me demander la même chose, même si la réponse était déjà plus ou moins apportée : je planifierais les plans, détails et autres constructions qui devront se faire.

Cependant, j'avais négligée une réponse, et je m'adressais alors à Eames :
« Vous avez surement raison sur un ou deux points. Mais vous ne me connaissez pas, alors...» dis-je alors sans terminer ma phrase. Tout bien pensé, pour le moment, je n'avais aucune envie de le connaître. « En fait, je passerais outre votre outrecuidance. Manquer de respect à une architecte féminine et la juger sans même la connaître n'est pas ce que j'appellerais du professionnalisme. Si vous persistez à rester sur la longueur d'onde que je suis bonne à rien, alors tant mieux pour moi, je réussirais à vous surprendre vis à vis de l'opinion que vous avez de moi. » Puis je laissais Eames et les autres s'occuper de leurs paquetages en tournant nonchalamment le dos pendant qu'Aeryn semblait s'isoler dans son coin. Je m'assis à côté d'elle et lui dit :

« Vous êtes vraiment incroyable Aeryn. Je n'aurais jamais pensée que vous et ce monde... Enfin vous avez surement vos raisons. Mais je suis contente de vous revoir. » dis-je, ponctuant ma phrase d'un sourire espiègle. Il était vrai que si nous nous étions chacune cachée, nous, enfin moi en tout cas, je n'avais pas mentis du tout. Non pas que je rechigne à mentir, bien au contraire parfois j'adore, mais si j'avais menti, j'aurais du faire des excuses inutiles, un argumentaire inutile... Alors que la au moins, on était tranquilles.

Le " boss" vint cependant me murmurer un ou deux mots qui me firent intérieurement sourire : je ne viendrais pas mais il me ferait cependant briefer sur le monde du rêve et me donnerait des instructions. J'attendais la réponse d'Aeryn et une possible attaque d'Eames. Je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait suivre en revanche...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Ven 7 Sep - 7:26

Le coup de fil était tombé quelques jours plus tôt alors qu'elle quittait la salle de sport pour aller se chercher un repas décent à la pizzeria du coin. L'avantage de pratiquer chaque jour une bonne dose de sport c'était ça. De pouvoir se gaver de cochonneries sans avoir à culpabiliser puisque rien ne restait bien longtemps sur ses jolies hanches. Elle avait donc décroché et écouté attentivement son interlocuteur lui proposer un petit extra. Une extraction potentiellement périlleuse qui demandait donc sa présence au cas où ça dégénérerait. Eh oui, c'est qu'elle commençait à se faire une réputation dans le milieu tout de même. Et elle devait bien l'admettre, c'était gratifiant en un sens. Puisqu'on reconnaissait son talent naturel à assurer les arrières de autres. Même si bien sûr à la base, on la payait pour ça justement. Et contrairement à ce que l'on pouvait penser d'elle, Aeryn n'était pas vénale. Avec son talent si particulier, elle était en droit de demander largement plus d'argent qu'elle n'en recevait, mais accumuler les billets verts ce n'était pas ce qui la motivait là-dedans. Mais plutôt l'adrénaline que lui procurait à chaque fois ces missions aux quatre coins du monde. C'était ça, sa véritable motivation en acceptant ces contrats. D'un, relever le défi car après tout, beaucoup se disaient qu'une femme serait incapable de le faire et de deux, de s'offrir un bon shoot d'adré. A ce jour il n'y avait guère qu'une chose qui égalait ce petit plaisir pour elle et généralement ça impliquait une position horizontale avec partenaire.

En raccrochant, elle réfléchissait déjà à commencer s'organiser. C'était une bonne semaine pour la salle, donc pas question de fermer. Elle repris donc son portable et appela l'un de ses amis, qui la remplaçait au besoin de temps en temps, juste l'affaire de quelques jours. Une semaine au plus, quand l'extraction devait durer un peu plus longtemps. D'ailleurs, jusqu'à ce jour, elle avait toujours pu rentrer au pays sans problème. Miracle ? Ma foi peut-être, mais vu que notre belle brune ne croyait pas à ses conneries... Bref! Après quelques petits coups de fil à droit et à gauche, tout était réglé. Elle rentra directement chez elle après avoir pris soin de s'acheter une bonne pizza bien chaude et commença à préparer ce dont elle aurait besoin pour la mission. Vous vous demandez cependant comment elle pouvait réussir à passer les contrôles à l'aéroport sans problème ? Parce que tout simplement Madame avait ses contacts elle aussi. Disséminés un peu partout dans le monde, pour plus de confort. Bien sûr il y avait tout de même quelques couteaux, en céramique, indétectables aux rayons-X mais tout de même assez tranchants pour faire des dégâts entre ses mains. Pour le reste, elle avait développé un côté McGyver, capable de fabriquer un explosif avec les moyens du bord. Elle n'était pas chimiste, mais avait suffisamment de matière grise pour savoir ce qui à coup sûr pourrait exploser avec un peu d'aide extérieure de sa part.

Une fois son repas avalé et son sac fin prêt pour un départ discret le lendemain matin, elle retourna achevée sa journée comme si de rien n'était, prétextant aux clients de la salle qu'elle avait un léger problème de famille requérant sa présence mais que ce n'était qu'une question de deux trois jours au maximum. La crédulité de certaines personnes, ça l'étonnerait toujours. Que Dieu bénisse les imbéciles se dit-elle en son for intérieur. Et une fois rentrée pour de bon, elle étudia un peu plus le cadre de la mission. La préparation, la clé d'une protection réussie. S'attendre à tout et surtout au pire. Connaître l'endroit comme sa poche même si c'était la première fois qu'on y mettait les pieds. Internet était donc un fabuleux outil pour elle avec toutes ces applications qui vous montraient les moindres recoins d'une rue ou d'une ville grâce à des prises satellites... Les merveilles de la technologie moderne. Une fois qu'elle eut mémoriser pour la plupart les alentours proches de la ville, et ce qui lui serait utile une fois sur place, elle éteignit son petit ordi portable et le fourra dans son paquetage. Eh oui, certains réflexes de l'armée avaient encore la vie dure parfois. Elle se changea, s'engouffrant dans son lit devant une énième rediff de Friends et s'endormit peu après avoir rit à une autre bêtise de Joey.

Réveillée tôt, elle avala simplement un café avant de sortir de son appartement et de prendre sa voiture, direction l'aéroport. Les frais du voyage avaient été avancés sur son compte la veille. La moitié de Los Angeles dormait encore quand miss Aeryn quittait le sol américain direction le continent asiatique. Une fois arrivée, elle sortit de l'aéroport, direction son hôtel. Le taxi la déposant devant l'entrée se vit offrir un bon pourboire avec ordre express de ne pas toucher à son sac, comme lorsqu'il l'avait prise à son arrivée sur le parking de l'aéroport. Autant éviter les emmerdes dès le départ non ? Et l'avantage ici, c'était que le silence s'achetait facilement avec quelques billets, la population étant si pauvre... Loin d'elle l'idée de jouer les bons Samaritain, mais si elle pouvait en lui donnant quelques billets en plus lui permettre de se nourrir convenablement, pourquoi pas ? Bon, certes, c'était partir du fait que c'était quelqu'un de bien. car après tout, son pourboire pourrait très bien aussi finir dans le tripot du coin ou en drogue diverse et variée. Mais bon, ça elle s'en foutait après tout. C'était sa vie. Pas la sienne. Elle savait bien que de toute manière, elle finirait sûrement en Enfer un jour au l'autre...

Arrivée sur place la veille, elle décidait donc de faire un peu de reconnaissance, histoire d'avoir les lieux en tête car même si elle avait buché avant de venir, rien ne remplaçait jamais le fait d'avoir les lieux sous les yeux. Une fois satisfaite de son petit tour en ville, elle regagnait donc sa chambre d'hôtel et passait les coups de fil nécessaires à la mission du lendemain. Ça ne se faisait pas d'arriver les mains vides quand on était invités après tout. Et autant vous dire qu'elle aurait de beaux cadeaux pour ceux qui viendraient troubler leur petite fête... Le Jour J, elle alla donc à l'adresse qu'on lui avait communiqué. Elle avait mis une tenue approprié pour l'occasion: jean slim, plus pratique pour attacher à sa cuisse son holster, gilet de protection dernier cri par dessus un pull noir en lycra moulant et P-90 en guise de cerise sur le gâteau. Mais ça ce n'était que la partie visible de l'iceberg. Dans son sac, de quoi faire une belle petite sauterie. Rejoignant son commanditaire pour lui faire signe qu'elle était en position, elle aperçu un visage familier. « Miss Hope. Sans doute la même chose que vous très chère. Et ce n'est sûrement pas le moment pour les retrouvailles, désolée. »

Ça elle devait bien l'admettre, elle ne s'attendait vraiment pas à croiser le chemin de la jeune femme ici, dans ce milieu. Mais bon, on dit bien que le monde est petit, ça ne faisait qu'en ajouter une preuve de plus. Saluant les autres présents d'un rapide signe de la tête, elle alla se placer à l'entrée, avant de devoir monter à son poste d'observation. Rester au niveau du sol, pas un bon plan. Il fallait avoir une vue d'ensemble. Histoire de voir un peu avant les autres ce qui allait vous tomber dessus si le plan foirait. Mais c'était son taf de faire en sorte que ça n'arrive pas et jusqu'ici, elle avait toujours rempli sa part du marché. Peu après, la jeune femme blonde revint auprès d'elle. Ainsi donc elle était surprise de la voir ici ? Elle pouvait en dire autant. Elle rit légèrement à sa remarque cependant. « Merci pour le compliment mais croyez-moi, ça n'a rien d'incroyable. » Oh non, elle avait bosser pour en arrivé là, il n'y avait donc rien de surprenant là-dedans pour elle. « Ravie de vous revoir aussi. Ne vous laissez pas trop marcher sur les pieds, l'extraction est un milieu assez macho encore. Faites vos preuves et ils vous écouteront. » dit-elle alors à l'adresse de la jeune femme avec un petit sourire aux coins des lèvres, regardant du coin de l'oeil les autres présents. C'est vrai, on demandait toujours aux femmes de faire leurs preuves plus rapidement qu'aux autres. Et Aeryn était bien placée pour le savoir, ayant du elle aussi en faire de même il y a quelques années auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J. Peter Eames
LET'S SEE IF HE STARTS SHOOTING
avatar

Messages : 704

MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Mar 16 Oct - 19:04

Spoiler:
 

Eames commençait de plus en plus à regretter d'avoir accepté cette mission. Non seulement il allait devoir travailler avec des amateurs mais en plus de ça, il risquait d'être particulièrement ennuyeux. Pour un peu il se serait réjouit de devoir travailler avec des gens incompétents, ça aurait au moins le mérite de mettre un peu de piment dans leur opération. Bien sûr, il ne le pensait pas vraiment, il préférerait que l'extraction se passe sans accroc et que tout le monde rentre sain et sauf chez eux. Il ne restait plus qu'à s'assurer que les incapables qu'on lui avait collé serait prêt en temps et en heure pour l'extraction. Il se retint de soupirer d'exaspération en voyant la jeune femme blonde de tout à l'heure dont il avait oublié le nom se rapprocher de lui. Visiblement elle avait à redire à ses déclarations. Quelle surprise. Il n'en attendait pas moins, il avait tendance à juger les gens rapidement mais on devait bien lui reconnaître qu'il se trompait rarement. Alors était-ce vraiment un défaut ? Il ne le considérait pas comme tel en tout cas, mais plutôt comme une très bonne capacité à cerner les gens rapidement, et c'était vital dans son métier. Il fallait savoir directement à qui on pouvait se fier et de qui on devait se méfier. Enfin, quand la jeune femme répliqua il ne put retenir un rire, croisant les bras sur sa poitrine et rejetant sa tête en arrière. Il était de mauvaise humeur, certes, mais la façon dont Clémentine ? Coraline ? Essayait de se défendre était franchement comique. Il se contenta de lever les yeux au ciel en l'écoutant parler. Mais oui bien sûr, on pouvait le taxer de beaucoup de choses, mais pas d'être sexiste. Il ne pensait pas que les femmes étaient moins capables que les hommes, dans ce cas-ci juste moins expérimentée et beaucoup plus têtue. Il ne voulait pas d'elle dans le rêve parce qu'elle était novice, pas parce qu'elle avait les cheveux longs et une paire de seins, mais ça apparemment, c'était trop dur à comprendre pour quelqu'un comme elle. Il n'aimait pas cette espèce de mode qui battait son plein depuis quelques années à crier au sexisme dès qu'on critiquait une personne qui s'avérait être une femme. Eames pouvait se montrer strict, mais pas plus avec une femme qu'avec un homme et il n'aimait pas qu'on sous-entende le contraire.

Il allait répliquer quand la jeune blonde lui tourna le dos et s'en alla papoter avec sa copine. Décidément, quelle belle façon de lui prouver qu'elle n'était pas l'archétype de la femme. Il leva les yeux au ciel à nouveau, mais plus par agacement cette fois-ci. C'était un peu facile de l'accuser et de se casser juste après sans lui laisser le temps de se défendre. Il vit leur patron venir lui glisser quelque chose à l'oreille et il faillit partir sur le champ, abandonnant au passage la mission. Elle avait couché avec lui ou quoi ? Il ne savait pas ce qu'il lui avait dit mais il se doutait que ça n'allait pas lui plaire. Finalement, il décroisa les bras, enfouit les mains au fond de ses poches et se rapprocha du petit groupe composé des deux jeunes femmes et du « chef » de l'opération. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il reconnut la jeune brune qui parlait à Célestine. « Aeryn, je ne savais pas que tu faisais partie de l'équipe. » Oui, Eames avait tendance à tutoyer tout le monde, surtout quand il les appréciait, ce qui était le cas d'Aeryn. Ils s'étaient connus sur un job précédent où ils s'étaient mutuellement sauvé la vie à plusieurs reprises. Il lui tendit la main pour qu'elle la serre avant de se tourner vers Célestine. « Au passage, juste pour que ce soit clair et parce que je sens que ça va me retomber dessus sinon... » Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel rien que d'y penser. Il n'en revenait pas d'avoir à venir préciser ça, si seulement les femmes n'étaient pas aussi susceptibles et ne remettaient pas tout sur le dos du sexisme. Enfin, il réussit au moins à s'empêcher de lâcher un long soupir d'exaspération, et c'était déjà mieux que rien. « Le fait que vous soyez une femme n'a rien à voir avec mon opinion. Je ne veux pas de vous dans le rêve parce que vous n'y connaissez rien. J'ai assez d'expérience dans ce domaine pour savoir qu'il vous faudrait un peu plus de quelques semaines de préparation pour être apte à venir avec nous. Comme ce serait le cas avec n'importe qui. » Il regarda Célestine droit dans les yeux, comme pour s'assurer qu'elle se rendait compte qu'il était on-ne-peut-plus sincère.

Finalement, il se tourna vers Aeryn, un léger sourire au coin des lèvres. « Je suppose que tu es ici pour assurer nos arrières ? » La dernière fois qu'ils avaient bossé ensemble, Aeryn avait été engagée pour veiller sur eux dans la réalité pendant qu'ils allaient dans le rêve, Eames supposait que c'était la même chose cette fois-ci, même s'il ne pensait pas qu'ils en auraient particulièrement besoin.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leapoffaith.forumactif.fr

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   Ven 19 Oct - 19:20

[HRP : C'est pas grave, c'est tous notre cas je crois ^^]

Alors que j'étais en train de parler à Aeryn, voila qu'il se ramenait à nouveau. Peut-être aurait-il quelque chose de plus gentil ou intéressant à dire ? Mais il commençait à évoquer le fait que s'il ne mettait pas les choses au clair, il serait traité de... misogyne ? Je le regardais attentivement, lui dévorant ses beaux yeux... Vingt dieux, ce n'était pas le moment de tomber sous son charme ! Mais il se trompait. Je m'étais peut-être mal exprimée aussi, je n'avais jamais parlée de machisme. Mais son regard me sondait pour s'assurer de ma réaction ou pour me draguer ? S'il avait voulu, il aurait suffit d'un geste pour réussir à m'attirer dans sa sphère. Mais heureusement, je lui répliquais alors :

« Je me suis peut-être mal exprimée, mais je n'avais pas parlée de machisme. J'ai rajoutée le féminine parce que je suis une femme, mais il est évident que je faisais surtout référence à la profession plus qu'au fait que j'ai deux seins.

Mais en ce qui concerne la préparation, je comprends. Et vous avez sûrement vu le boss me glisser quelques mots à l'oreille ? Il me disait qu'il était en effet hors de question que j'y aille, mais qu'il m'avait promis une formation et que je l'aurais. Elle ne retardera pas la date de la mission, ce qui me laisse encore deux semaines et demies de préparation. Il est évident que je me concentrerais surtout sur mes plans, mais dans ce milieu, acquérir ce genre de connaissance peut toujours être utile. Ça n'affecta pas la mission. »
en lui souriant. Etrangement, il venait de remonter dans mon estime, peu importe sa réponse. Peut-être son regard franc et... troublant.

Je me tournais alors vers Aeryn, je la regardais interrogativement. Elle avait déjà fait équipe avec lui ? Parfait, c'était déjà un bon point, et un possible pont à utiliser pour arrondir les angles. Même si je me fichais du mec, je n'avais pas envie d'affronter le premier venu parce qu'il ne voulait pas que j'aille dans le rêve, et je devais surtout me résigner à ne pas y aller visiblement. Dommage, cela aurait sûrement été passionnant... Peut-être pour une prochaine fois. Mais le fait qu'en tout cas je reçoive une petite préparation m'allait fort bien. Je me perfectionnerais bien assez par la suite.

« Bon, je vais aller déballer mes affaires, je reviens... Merci pour vos conseils Aeryn...» dis-je, les laissant un petit moment seule à seul pour qu'ils puissent parler sans problèmes au cas où je les aurais gênée. Je déballais mes affaires et je posais un crayon et une feuille sur la table. Pour dans une ou deux heures, quand les retrouvailles pour certains, et les présentations pour d'autres, seront finies, et que nous commencerons à travailler. Je revins vers Aeryn et Eames pour " prendre la température " de leur conversation et j'attendais qu'on m'adresse la parole, écoutant calmement et poliment celle en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP BG][2011] Un travail particulier × ƒ Eames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Preval di Ministah bay talonl avant 2011
» Transferts pour 2011
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the dream has become their reality :: You play a very dangerous game. :: Asie-