AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Mar 28 Aoû - 0:21

[ Ce RP se déroule à Los Angeles, temporellement quelques mois avant http://leapoffaith.forumactif.fr/t49-rp-bg2011-un-travail-particulier-x-eames ]

Des cours particuliers

Aeryn & Célestine


Je sortais de ma maison quand une pensée me traversa l'esprit. Une pensée qui n'avait jamais été plus originale. Faire du close combat, du self-defense. Il était vrai que si je pratiquais le sport, je le pratiquais surtout en endurance et footing, je n'avais jamais ressentie l'envie jusqu'à présent. Mais j'avais tout ce que je désirais pour l'instant : un avenir, un métier, de l'argent (plutôt dans l'esprit de savoir qu'on est pas dans le déni d'ailleurs, n'étant pas vraiment vénale) et un toit où dormir. Plus des voyages aux frais de la princesse, payés par l'agence selon les demandes et les besoins...

Je me trouvais actuellement à Los Angeles, un vrai petit paradis américain je devais bien l'avouer. En même temps, combien de fois j'entendais mes petits collègues de collège ou lycée me dire « Oh Célestine mais tu as trop de chances quoi ! Tu vas aux States c'est trop la classe quoi !! » ... C'est vrai que plus petite je voyageais pendant les vacances, passant de la France aux Etats-Unis et que je connaissais donc certains bons coins. En revanche, je ne connaissais pas la ville et j'espérais qu'il y aurait un bon petit club de sport...

Je n'eus même pas à chercher que je trouvais une salle. Visiblement, elle était tenue par une femme, une certaine Aeryn F. McRae. Bonne réputation visiblement, la salle était soignée et entretenue, elle sentait même un petit parfum de roses... Ou de lavande ? Bref, je trouvais rapidement le guichet et demanda si la propriétaire était là, ce à quoi on me répondit qu'elle arriverait sous peu. En attendant, on me montrait les tarifs, et j'acceptais brièvement, consciente qu'avec mon salaire ce n'était point un problème.

Et puis je la vis. Elle semblait à la fois très féminine et quelques peu masculines, comme si la pratique, ou plutôt la façon dont elle se tenait donnait un petit côté masculin... Ou tout du moins ce fut comme ça que je le perçus, chacun étant unique je ne doute pas que je puisse me tromper. Quoi qu'il en soit, je revenais à cette femme en lui disant :

« Désolée de vous déranger, je voulais juste avoir une courte discussion, sans trop vous raconter ma vie je n'ai pas fais de sport de contacts aussi brutaux et j'aimerais essayer... Mais je voudrais prendre des cours alors je suis venue me renseignez auprès de vous... Le prix importe peu, ce serait quoi le mieux pour moi ? » lui dis-je en souriant amicalement. J'espérais juste ne pas l'avoir dérangée et qu'elle soit polie sinon j'étais pas dans la mouise....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Mar 28 Aoû - 8:03

Il était encore tôt ce jour là quand Aeryn quittait son appartement pour aller s'offrir un petit footing sur le bord de mer, non loin de chez elle. C'était ce qui l'avait persuadé de prendre cet appartement là plutôt qu'un autre, moins cher et situé en plein centre-ville. La vue sur l'océan. Et puis l'avantage avec ses activités officieuses, c'est qu'en général, ça payait bien. Du coup, elle pouvait se permettre cette petite excentricité. Et d'investir dans du bon matériel pour sa salle de sport. Oui, en y regardant bien, sa reconversion était une réussite. Aussi bien l'officielle que l'officieuse. Après une bonne demie-heure, elle rentrait donc chez elle pour se doucher et se changer. Il était encore tôt. Elle arrivait d'habitude toujours sur les coups de huit heures trente à la salle, celle-ci ouvrant à huit heures. Voilà pourquoi elle avait engagé Darcy. Elle ouvrait le matin et accueillait les premiers clients, les plus matinaux. Une fille gentille et souriante, mais un peu mentalement limitée puisqu'elle ne soupçonnait pas une seconde que sa patronne menait une double vie. Elle du moment qu'elle recevait sa paye...
Une fois changée, elle prit donc ses clés, son portable et son sac, direction la salle de sport, avec un petit arrêt par le Starbucks le plus proche. Le café matinal, un rituel incontournable pour elle depuis qu'elle était arrivée là. Les journées étaient parfois bien longues il faut dire. Car même quand la salle fermait ses portes le soir sur les coups de vingt-et-une heure, parfois elle restait un peu plus longtemps, pour régler certaines affaires attenantes à la salle ou à des affaires plus...personnelles. Il faut dire qu'elle avait réussi à se faire un certain nom en tant que mercenaire monnayant ses services à ceux qui jugeaient en avoir besoin pour une extraction périlleuse. Mais pas forcément au plus offrant. Elle ce qu'elle recherchait avant tout dans ces jobs là, c'était le frisson. L'adrénaline. Pour elle, il n'y avait que ça de vrai. Ça lui prouvait au moins qu'elle était encore en vie. Pour le moment...

Aeryn arrivait donc à la salle de sport, saluant les quelques clientes déjà présentes, des habituées. Car la majorité de ses clients étaient des femmes, bien qu'il y ait aussi quelques hommes, choisit par ses soins. Ceux dont elle était sûre qu'ils ne venaient pas ici pour draguer en somme. Se dirigeant vers l'accueil, elle remarqua que son employée était en pleine discussion avec une nouvelle cliente. Bonne nouvelle. Jeune femme blonde, d'à peu près son âge de par ce qu'elle pouvait en juger. Assez fine mais athlétique. Jolie en somme. C'est vrai que parfois, dans sa démarche, Ryn pouvait avoir des attitudes assez masculines, mais croyez bien qu'elle savait aussi user de ses attributs féminins. Mais c'est vrai que niveau fringues, elle préférait largement le confort à la mode. Habitude sûrement acquise à l'académie militaire.
« Vous ne me dérangez pas. Rassurez-vous. » lui répondit-elle en posant son sac sur le comptoir de l'accueil, écoutant donc la requête de cette nouvelle cliente potentielle. « Ok... Le mieux serait de commencer par le cours réservé aux débutants, histoire que vous vous familiarisez déjà avec les bases, voir aussi si c'est bien ce que vous attendez de ce cours. Darcy, s'il te plaît, tu peux donner à mademoiselle le planning des cours en groupe ? » dit-elle en tendant la main vers la jeune femme qui chercha un instant ladite feuille sur son bureau avant de la lui tendre. « Il y a trois séances par jour pour ce niveau. une le matin, puis le midi et l'autre en fin d'après-midi. Avec la possibilité de cours particuliers. » Bah oui, fallait bien vendre son affaire tout de même. Les cours particuliers rapportaient plus gros, mais demandaient plus d'énergie aussi puisqu'on se concentrait plus. Mais la jeune femme l'avait dit elle-même, l'argent ne serait pas un problème. Jetant un coup d'oeil sur la pendule accrochée sur le mur du fond, elle détourna à nouveau son regard vers la jeune femme. « Le premier cours commence dans dix minutes, si ça vous dit d'y participer... Vous êtes la bienvenue. » ajouta Aeryn en souriant à l'adresse de sa cliente. Après tout, au moins si pendant le cours elle s’apercevait que ce n'était pas fait pour elle, elle s'éviterait une perte de temps et d'énergie non négligeable. Car avec elle, mieux valait s'investir dans son entrainement au risque de vite se retrouver larguer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Mar 28 Aoû - 12:54

Aeryn & Célestine


Bon, je la dérangeais pas, c'était déjà ça ! Je la vis poser son sac et l'écouta continuer. Les horaires étaient ma foi assez correctes vis à vis de mon travail, surtout que je pouvais bosser pendant deux heures comme une folle pour rattraper quelques heures de retard ou pour m'avancer et pouvoir prendre une pause. Elle explicita cependant les horaires et précisa la possibilité de cours particuliers. J'hésitais pour les cours particuliers, j'aimerais bien être seule mais je ne voudrais pas qu'elle se rende compte que j'étais totalement nulle...

Le cours commençait dans dix minutes, mais j'étais déjà en tenue, sans le vouloir. Je répondis néanmoins : « Et bien... Merci ! Je pense que je prendrais par cours particulier, si cela ne vous gêne pas. Pour le cours je suis déjà en tenue et je me joindrais à vous avec plaisir ! » répliquais-je en souriant.

J'ignorais si la femme avait du temps pour parler, mais j'en profitais, une fois assise sur un banc, pour lui dire : « Autant vous le dire de suite, je ferais tout ce qu'il faudra pour m'entraîner à fond, mais je suis une quiche par contre ! » dis-je en rigolant. J'écoutais sa réponse qui me rassura et je regardais l'heure : le cours allait commencer. J'ignorais si l'on avait besoin d'équipements particuliers mais j'imaginais qu'elle nous le ferait savoir si c'était le cas.

Et le cours démarra, avec principalement des femmes. C'était visiblement mixte, mais là n'était pas la question, il apparaissait que le self-defense à proprement parlé était surtout pratiqué par les femmes, qui se sentaient vulnérables. Loin de moi l'idée de dire que cela était vrai, nous les femmes on est peut-être parfois physiquement un peu moins fortes mais au moins mentalement on est mieux qu'eux je pense ! Bref... La n'était toujours pas la question et nous débutions alors, déjà intensivement les échauffements. Elle semblait être incroyablement professionnelle et cela me rassurait au fond. Surtout si je prenais des cours particuliers, ça serait d'autant mieux. A 31 ans, j'étais quand même bien tranquille pour une femme.

Aeryn signala de se trouver un / une partenaire, mais étant un nombre impair, je me retrouvais seule du coup, et elle en profita pour venir avec moi. Nous fîmes ensuite des mouvements répétés et répétés, qui changeaient selon la position de l'adversaire, selon son comportement. C'était plus compliqué que simplement viser l'opposant et de lui foutre une grosse châtaigne visiblement... Mais elle savait vraiment ce qu'elle faisait, et je me permis une petite question : « Si je puis.. Hmpfff... Me permettre.... Où avez vous appris le self-defense si ce n'est pas ... Hmpf ... Indiscret ? »demandais-je alors. J'avais conscience que ce n'était pas le meilleur moment et qu'en plus, en faisant ça, je dispersais mon attention : j'en mobilisais un peu pour parler et un peu pour sa réponse et je n'étais donc plus concentrée à 100% sur ce qu'on faisait. Mais j'avais envie de savoir parce que tout était parfait ici, peut-être même trop parfait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Jeu 30 Aoû - 16:22

Depuis qu'elle avait ouvert la salle, Aeryn avait pu engager deux autres profs. C'était un peu obligatoire si elle voulait maintenir la salle ouverte même lors de ses "absences". Elle avait déniché un gars du nom de Franck, un ancien prof de sports qui avait déménagé à L.A. pour suivre sa copine et à qui les horaires relativement souples convenaient très bien et plutôt sympa, qui jouait les gros bras en cas de vraiment gros problème avec certains hommes un peu trop lourds. Le colosse d'un mètre-quatre-vingt-dix en imposait naturellement il faut bien le dire. Et l'autre prof, Rhona, elle était une ancienne sportive de haut niveau, spécialisé dans le taekwondo, qui était devenue maman deux fois et en tant que mère célibataire devait bien gagné sa vie. Les clients étaient satisfaits et revenaient, preuve donc que niveau recrutement, Ryn avait un certain flair.

Mais bon, revenons à nos affaires. Répondant donc aux questions de la jeune femme qui venait de franchir les portes de sa salle et lui expliqua par la même occasion le fonctionnement de cette dernière. Il y avait suffisamment de cours collectifs pour répondre à la demande d'une grosse majorité de clients sans compter bien sûr les cours particuliers, plus chers mais plus efficaces aussi. Option que semblait préférée la jeune femme. « C'est votre choix, vous n'avez pas à vous justifier, ne vous en faites pas. » lui répondit-elle en souriant. « Bien, dans ce cas je vais juste me changer à mon tour et j'arrive. » précisa donc notre mercenaire allant rapidement troquer sa tenue contre une autre plus adaptée et revint quelques secondes plus tard.

S'installant sur un banc pour finir de lasser ses baskets, la jeune femme reprit la parole. Ce qui la fit sourire à nouveau. Au moins elle était franche. « Ne vous en faites pas, on a tous été nul en commençant. C'est en forgeant qu'on devient forgeron après tout non ? On ira progressivement de toute façon. Et le cours me permettra déjà de cibler vos capacités. » Acheva-t-elle de répondre en se levant, prenant place devant la petite assemblée d'élèves arrivés entre temps. Saluant tout le monde rapidement -le temps c'est de l'argent et même si certaines de ses activités étaient illégales, elle n'aimait pas plumer ses clients-, elle démarra la musique de fond et entama le cours. Comme toujours, les échauffements précédaient les exercices, histoire d'éviter les petits bobos inutiles. Car les cours de self impliquaient bien souvent un effort physique du corps en entier, donc cette phase était importante. Elle scrutait donc du regard que tout le monde s'y attèle de façon sérieuse.

Une fois le temps de l'échauffement révolu, elle reprit la parole. « Ok, à présent que tout le monde est échauffé, on va faire des enchaînements à deux, trouvez -vous un partenaire et on pourra commencer. ». Étant en nombre impair, Aeryn retrouva donc sa nouvelle cliente pour commencer les enchaînements. Oui, plus qu'on ne le croyait, le self-defence était plus une histoire de réflexion et d'anticipation que juste de la pure force physique. Jouer sur les faiblesses de l'adversaire. Là était la clé, et aussi la raison pour laquelle même une femme apparemment assez fluette pouvait tout de même coller une bonne beigne à un gros costaud. Tout était question donc de matière grise, pas de muscles. Les mouvements changeaient après une série de dix en général. Et tandis qu'elle corrigeait légèrement l'angle du bras de la jeune femme face à elle, Aeryn fut légèrement déstabilisée par sa question. mais après tout, elle n'avait pas à lui mentir pour celle-ci. Elle avait bien été militaire, alors pourquoi en avoir honte ? « J'aurais aimé vous dire ... hmpf...que c'était inné chez moi mais...hmpf...ce n'est pas le cas. ». Elle ne répondait pas à sa question car elle montra le nouveau mouvement à reproduire d'abord. Elle replaça une mèche de cheveux en arrière et regarda à nouveau la jeune femme. « J'ai été militaire, c'est là-bas que j'ai tout appris. » se contenta-t-elle donc de répondre. Elle n'avait après tout pas besoin d'en savoir plus sur les tenants et le aboutissants de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Jeu 30 Aoû - 21:54

Aeryn & Célestine


Naturellement, je m'échauffais de manière sérieuse, parce que je savais qu'un bon échauffement permettait d'éviter certaines sinon beaucoup de blessures. Après ma phrase, elle me répondit cependant, à ma grande surprise. Et j'avoue que si je parais les coups et je pouvais essayer de les sentir venir, je n'avais pas vu venir cette phrase. Une militaire, ou ex-militaire qui donne des cours de self-defense ? Joli tableau, mais je ne ferais pas l'indiscrétion de lui poser d'autres questions qui pouvaient s'avérer déplacées :

« Je vois... Humpf... Mais finalement ce n'est ... Humpf... peut-être pas plus mal. »

Mais militaire ce n'était pas rien. Je veux dire pour avoir mon père qui bosse plus ou moins dans ce milieu, et connaître une amie qui y bosse ainsi que son père lui même, c'était en soi une fierté surement pour Aeryn. Simplement, par respect, j'évitais de trop questionner, pour plusieurs raisons dont principalement la décence, le fait que je n'avais pas envie de perdre ma future prof particulière, et plus globalement j'en connaissais assez sur les militaires pour savoir certaines choses, choses que demandaient les " non initiés " mais que je connaissais déjà, et je n'avais guère besoin d'en savoir plus pour le moment. Je me re-concentrais ddonc. Gauche, droite, droite, tendre, et descendre brutalement. Parer, prendre le poing adverse, et pleins d'autres mouvements encore qui ne semblaient pas si complexes à réaliser mais qui pourtant l'étaient, car il impliquait que l'adversaire fasse exactement ce qui était prévu, et bien que ce soit un entraînement, Aeryn montrait parfois visiblement que s'entraîner à répéter n'était pas la seule chose, si l'adversaire se servait de nos mouvements pour propulser d'autres mouvements imprévus cela ne suffisait donc pas.

Je regardais brièvement l'heure et pût remarquer que le temps était passé bien plus vite que prévu puisque dans cinq minutes à peine le cours serait déjà fini. Il se passa encore quelques mouvements, quelques enchaînements, quelques démonstrations, puis le cours se termina donc. Je comptais bien prendre note de mes cours particuliers dès que possible pour que je n'attende pas trop de temps, et j'attendis que la salle se vide. Puis je vis Aeryn me rejoindre et je lui dis :

« Est-ce que ça me plaît ? Oui. Beaucoup même ! Et je compte bien prendre les cours particuliers que j'avais évoquée... Si possible, j'aimerais que ce soit régulier et au moins deux fois par semaine. Par contre, je ne sais pas jusqu'à quand, des fois je peux bouger pour mon travail, et revenir. Néanmoins si je devais bouger, je vous préviendrais assez à l'avance pour ça. »

Après sa réponse qui me fit sourire, parce qu'elle m'allait bien, je lui dis alors :

« Et bien parfait dans ce cas. Je vous remercie encore. » dis-je alors. Puis, voyant que l'entrevue touchait à sa fin, je la saluais et je partis chez moi.




Le cours particulier

Je regardais l'heure : il était temps d'aller rendre visite à ma professeure de Self-Defense. Bien décidée à suivre un entraînement intensif, ce qui collait assez avec mes heures " libres " de travail. On pouvait dire que j'en avais de la chance, non seulement je faisais un boulot qui me plaisait mais en plus j'avais des horaires assez libres, comme s'il s'agissait d'une sorte de récompense après mes très durs et longs efforts de travail soutenus, du collège jusqu'à l'obtention de mon Master, et même après.

J'y allais à pieds pour me dégourdir, puis je rentrais dans la salle. Comme je m'y attendais, il n'y avait (presque) personne. Je m'assis alors et décidait d'attendre Aeryn, quand je la vis : elle était prête et m'attendait. Je vins vers elle pour la saluer, et me permis même une phrase ou deux de politesse, telles que lui demander si elle allait bien par exemple. Ce après quoi nous nous apprêtions à débuter le cours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Ven 7 Sep - 6:23

Effectivement, certains sujets valaient mieux d'être évités en la présence d'Aeryn. Car même si elle avait été fière de servir son pays, à présent elle ne voulait plus entendre parler des forces armées. Non, elle ne mettait pas tous les œufs dans le même panier, certains de ses amis étaient encore en service et elle ne remettait pas en cause leur vocation et leur dévotion ) leur patrie. Non, elle c'était plutôt tous les crétins au sommet, ceux prenant des décisions bien tranquilles au chaud pendant que leurs hommes crevaient sous les tirs ennemis. Si son père avait encore été de ce monde à son renvoi, ça l'aurait sans doute révolté lui aussi. En ce sens, ça lui avait au moins épargné ça: de voir sa fille se faire renvoyer et de voir combien les têtes pensantes de l’État Major étaient devenus des couilles molles. Pour reprendre son vocabulaire. Mais bref...

Le cours se poursuivait donc normalement, les enchaînements à répéter plusieurs fois avant de changer pour un autre. C'était peut-être légèrement rébarbatif sur les bords, mais justement à force de faire les mêmes sempiternels mouvements, ces derniers finissent tôt ou tard par devenir un automatisme. Et c'était bien ça le but de ces cours, faire que les mouvements défensifs appris ici vous viennent naturellement lors d'une éventuelle agression. Ne pas avoir à se demander quoi faire quand un type essaye de vous tirer votre sac ou de vous coller contre un mur. On tape sans se poser de question parce qu'on sait quoi faire, comment parer les coups et utiliser les faiblesses de l'autre. Et même si la moitié de ses activités, les officieuses, impliquaient de sa part de foutre une bonne dérouillée à certaines personnes pas très recommandables non plus, la partie officielle de sa vie, Aeryn aimait à se dire qu'elle la passait à essayer d'aider les gens à se défendre face à des gens aux mauvaises intentions.

« Sans doute. » conclut Aeryn quant au fait que c'était peut-être préférable qu'elle eut été militaire pour enseigner ce genre de cours. Si seulement sa chère cliente savait. Mais ce n'était pas le cas et elle comptait bien sur le fait que ça en reste à ce stade. De toute manière, sa cliente n'était pas venue ici pour faire amie-amie, mais pour apprendre comment se défendre alors bon, si elle avait envie de parler, il y avait d'autres moyens de se sociabiliser. Mais sans elle. Pas qu'elle soit du genre loup solitaire, mais c'était avant tout une question de logique. Il fallait bien "protéger" sa double-vie non ? Mais tant que les questions resteraient vagues, ça irait. Après tout, c'était elle qui décidait d'accepter un client ou non, elle était donc libre de mettre fin aux cours quand elle le voudrait. Dans la perspective où Célestine deviendrait trop curieuse pour sa propre sécurité... Enfin, vous voyez de quoi je parle bien sûr.

« Voilà, on en a fini pour cette séance. Bravo à tous. N'oubliez pas de refaire les enchaînements chez vous, pas plus de cinq minutes à chaque fois. Merci et à la prochaine. ». Le cours était terminé à présent. Et comme à chaque fois, elle conclut par un petit applaudissement adressé à ses élèves, retourné par ces derniers en temps normal. Elle se dirigea vers son sac, en sortant une petite bouteille d'eau et en but une bonne rasade. Elle n'était pas fatiguée et suait à peine, mais boire quand on bouge c'était important. Quand la salle fut presque vide, elle se retourna et alla en direction de la jeune femme blonde pour lui demander ce qu'elle avait pensé du cours et si elle était toujours motivée pour la suite. Mais cette dernière la devança en lui répondant sans qu'elle eut besoin de lui poser la question. « Tant mieux alors. Pour ce qui concerne les horaires et la durée, puisque les cours se règlent à la séance, ça ne posera donc aucun problème. On est pas un grand club qui harcèle ses clients, ne vous en faites pas. On ne court pas après les billets verts ici, on préfère vous savoir en sécurité que ruinés. ». Bon, évidemment, ses cachets pour ses petits boulots externes aidaient bien à financer tout de même... Mais là encore, ce qu'on ne sait pas ne peut pas faire de mal pas vrai ?

Saluant donc poliment la jeune femme une fois leur petite discussion achevée, la jeune femme repassa par l'accueil, pour faire entrer ses prochains élèves, la journée continuait après tout. Puis vint le jour du premier cours particulier de Célestine. Elle avait prévu d'y aller mollo, car après tout, de son propre aveu, la jeune femme se disait débutante en la matière, alors autant ne pas mettre la charrue avant les bœufs au point de la décourager dès le départ. Aeryn fit donc l'ouverture ce matin là, pour s'assurer d'être présente quand Célestine arriverait à la salle. Elle fit donc entré les deux clientes déjà là (une était mère de famille et venait tôt avant d'aller déposer ses gamins chez la nourrice et de partir bosser, l'autre, une étudiante plutôt sympa et jolie, qui s'entraînait ici pour savoir se défendre une fois seule sur son campus). Retirant son pull et son sac, les déposant derrière le comptoir de l'accueil, la jeune femme était déjà en tenue. Prête à s'y mettre, cheveux remontés dans une queue de cheval un peu en vrac. Et son élève arriva. Politesses de rigueur échangées, le cours pouvait donc commencer. « Bon, avant de commencer à proprement dit, j'ai besoin de savoir une ou deux choses, comme par exemple votre forme. J'entends par là, est-ce que vous courrez souvent ? Votre endurance, plutôt petite ou grande ? ». La question était justifiée pour elle, car elle devait bien savoir jusqu'où elle pourrait pousser les cours avec elle. Il fallait bien adapter les séances aux capacités de chacun, donc autant savoir dès le départ non ? « Ne vous inquiétez pas, tous ceux que j'ai torturé jusqu'à présent ont toujours été consentants. » lança-t-elle en souriant pour détendre un peu l'atmosphère. Quoi que... C'était vrai en un sens. Tous ceux qui venaient ici le faisait en connaissance de cause après tout. Bon, cela excluait bien sûr tous les types à qui elle avait offert une séance privée en dehors du cadre de son boulot... Cela va s'en dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Ven 7 Sep - 20:08

Aeryn & Célestine


Bonne forme physique heureusement, c'était déjà ça. Je prenais bien soin de mon corps. Mais pas simplement parce que je suis une femme et que les femmes ont en général cette réputation. D'ailleurs je remarquais que cette affirmation tendait à être infirmée par les nouvelles générations d'ados où les mecs prenaient de plus en plus " soin " de leur corps en se rasant ou s'épilant parfois. Pour en revenir à moi, je courrais régulièrement et pratiquait ce qu'on pouvait appeler le Parkour. Ce n'est pas réellement un sport mais la pratique consiste à aller d'un point A à un point B en utilisant les obstacles pour s'en servir comme de moteur. Là où les gens, lorsqu'ils voient une barrière, voient une déviation, moi je vois un moyen de me propulser de cette barrière pour continuer là où je veux aller. Et il y a un entraînement physique évidemment, tout ne se fait pas en deux minutes. Avant de pratiquer un mouvement dans la rue, on s'assurait avant de le maîtriser. Une fois, dix fois, cent fois, mille fois si c'est nécessaire. Et bien sûr, il ne faut pas avoir peur. La peur... Voila ce que les gouvernements et les gens se transmettent actuellement, en 2012. Fais pas ci tu vas tomber, mets ton blouson tu vas attraper froid.... Descend tu vas t'écraser... Que des paroles négatives pour montrer qu'ils ont peur. On peut se transmettre du courage mais on se transmet aussi beaucoup de peur. Et la peur transmise n'est pas la peur de la personne qui fait mais de celle qui, la plupart du temps, dit de ne pas faire ceci ou cela. Et on se transmet donc le sentiment de peur et d'insécurité en ne faisant que rabâcher ce genre de phrases. Comment avoir une génération qui soit forte, parée mentalement, équilibrée mentalement dans ce genre de conditions ?

On est dans un système qui prône la peur. Peur du terrorisme, peur des maladies, peur de ceci, peur de cela... Or, dans le monde entier, vous savez ce que c'est vous, la plus grande cause de chute ? La plus grande cause de chute, c'est la peur de tomber. Autrement dit, si vous avez peur de tomber, vous tombez parce que vous avez peur. Si vous avez peur des araignés, vous aurez des araignés parce que vous avez peur. Si vous avez peur de mourir, vous allez être confronté à la mort sans forcément la subir, parce que vous en avez peur. Moi, c'est comme ça que je vois le monde. Prévoir, anticiper, c'est bien. C'est essentiel pour le Parkour. Mais à une condition : ne pas dire « Ouais si je mets mal ma main je vais me tordre le poignet, du coup je vais tomber et m'ouvrir le genou » mais plutôt « Bon pour limiter un maximum de risques je vais placer ma main comme ceci, du coup tout sera parfait. Et je me suis déjà entraînée, je suis parée pour le faire. ». Car encore une fois, lorsqu'un mec de Judo, ceinture noire se fait agresser, et que le mec lui fait comprendre que s'il donne pas son portable de suite il va se faire démolir, et que lui est paralysé par la peur.... Il a fait quoi pendant tout ce temps ? Il s'est entraîné à quoi ? Car s'il est paralysé alors il n'a rien appris, ses belles leçons, sa belle tenue et sa ceinture lui ont servies à rien s'il ne tire pas une leçon de ça justement et qu'il se force à vaincre la peur, à la surmonter.

La vie n'est-elle pas, en soit, une leçon ? Je suis persuadée qu'on doit en tirer quelque chose. Que ce soit de la douleur, du plaisir, ce que vous voulez. Pour moi au moment de mourir, la plus belle chose qu'on puisse se dire, ce n'est pas qu'on à réussit à faire ce qu'on voulait dans la vie, mais juste d'avoir eu la chance de la vivre.

Revenons à mes moutons car je m'égare mentalement et ma petite prof particulière attend ma réponse dans quelques secondes. Et je la lui donne donc :

« Niveau endurance, je suis performante. Et je n'hésite pas à aller au maximum de mes limites, que je connais. » Puis je rigolais à sa blague et répliquait :

« Oh avec moi vous pouvez y aller niveau endurance, ce que j'évoquais plutôt c'est ma nullité pour les sports de contact, devoir faire quoi comment sur quelles parties et pourquoi.

Niveau réflexes je suis pas mauvaise. Par contre pour supporter les coups... On va dire que je suis un peu fragile quoi ! »
finit-je en rigolant. Il était vrai qu'un coup bien placé et je m'écroulais par terre. Mais bon, avec les cours, dans un ou deux ans de pratique je ne devrais plus trop craindre les coups bien placés. Enfin je l'espère !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Dim 9 Sep - 20:24

La peur. C'était une sensation qu'Aeryn n'avait jamais réellement ressentit jusqu'à ce jour. Pas comme on le pense en tout cas, comment le commun des mortels se représente la peur. La seule fois où réellement elle s'était approchée de ce sentiment, ce fut quand on lui annonça la mort de son père et qu'elle se retrouvait donc dans l'inconnu total, orpheline à tout juste onze ans. A partir de là ce ne fut plus que la colère et la rage qui l'ont guidés. A ses yeux, sa vie ne valait plus grand chose, alors à quoi bon avoir peur ? Repousser toujours plus loin les limites était dès lors devenue quelque chose d’inné chez elle. Et ce encore aujourd'hui. Son second job en témoignait assez bien d'ailleurs. Mais oui, de nos jours, la paranoïa se répandait comme une pandémie à travers le monde. Mais à ses yeux, ce n'était pas vraiment si surprenant. L'Homme était l'instrument de sa propre déchéance. Hobbes en son temps l'avait bien comprit quand il disait que l'Homme était un Loup pour l'Homme. Les exemples illustrant la véracité de cette maxime peuplent l'histoire de l'Homme depuis la nuit des temps. Les divers massacres réalisés au nom de la Religion, de l'ignorance. Les créations faites pour aider l'Homme et qui se sont retournées contre lui comme la bombe atomique pour ne citer que cet exemple là, aux conséquences que l'on connaît tous. La peur était un venin puissant et certains ont toujours su l'utiliser mieux que d'autres...

Comme quoi la Connaissance n'avait pas que du bon. Dieu l'avait bien dit à Adam à l'époque... Enfin, ne cherchons pas de coupable à blâmer. Nous sommes tous responsables de nos imperfections, la génétique ne fait que se dédouaner un peu parfois. Mais oublions ces considérations philosophiques pour en revenir à nos moutons. Savoir se défendre, de façon efficace j'entends, bien sûr que ça ne s'apprenait pas en un jour. Même Rome n'avait pas fait mieux. C'était un long process d'apprentissage, fait de répétitions, encore et toujours, jusqu'à ce que l'esprit et le corps retiennent ces gestes comme naturels. Et c'est bien comme ça qu'elle avait appris tout ce qu'elle savait sur le close combat et les diverses techniques de défense et autres arts martiaux. L'Armée avait fait d'elle un bon soldat... Comme tant d'autres avant elle.
Et à présent elle se contentait donc à son tour à reproduire, à une intensité moindre et avec plus de tact dira-t-on, les méthodes qu'on lui avait apprise dans le passé pour aider certains à se protéger dans ce monde qui selon elle, ressemblait de plus en plus à un véritable enfer. Mais bon, l'enfer avait encore quelques bons côtés heureusement. Un bon verre de bourbon par exemple, un coup d'un soir sans contraintes, une mission au bout du monde où elle pourrait jouer avec ses "bébés". Son surnom, elle ne l'avait pas reçu pour rien. Puisque tout ou presque de nos jours était éphémère, elle en avait fait son style de vie. Vivre au jour le jour, en se disant que demain serait peut-être le dernier jour. Vivre comme si elle était déjà morte, sans se poser trop de questions, presque intouchable.

Oh bien sûr, elle était consciente que ce mode de vie avait de gros risques et qu'il n'était que temporaire. Mais rien à ce jour n'avait réussi à la convaincre de lever le pied et de reconsidérer certains choix qu'elle avait pu faire jusqu'à ce jour. Rien ni personne d'ailleurs... Voilà comment donc elle en était arrivée à ce point aujourd'hui. Une vie quasi sans aucun regret, c'est bien mieux que la plupart des gens peuplant cette terre pas vrai ? Mais tout ça, elle le gardait pour elle. Chouiner, se plaindre sans arrêt et pleurer, ce n'était pas son truc et ça ne l'avait jamais été. Un cœur de pierre ? Non, juste une femme que la vie avait forcée à s'endurcir trop tôt. Rien de plus. D'autres étaient bien plus mal lotis qu'elle après tout.
Avant donc de commencer sa première séance de cours particulier avec Célestine, notre jolie brune avait besoin de savoir deux trois détails afin de pouvoir affiner son programme. Comme par exemple et en premier lieu le niveau d'endurance de sa cliente. Elle n'allait pas lui faire faire des mouvements trop violent ou la faire travailler des heures durant si elle n'était pas en forme physiquement. C'était un coup à la dégouter dès de départ et à perdre une cliente. Ok, ses petits boulots en tant que mercenaire payait la plupart des dépenses vraiment importantes pour la salle, mais elle ne pouvait pas se permettre d'éveiller les soupçons sur elle ou la salle, donc oui, elle pensait parfois aussi en vrai patron d'une petite entreprise. Ce qu'elle était dans le fond. Enfin disons plutôt officiellement. La jeune blonde lui répondit alors qu'elle avait une assez bonne endurance, première bonne nouvelle. Puis précisa également aimer aller jusqu'au bout de ses limites, deuxième bon point pour la jeune femme. Elle précisa également qu'elle n'était pas très sûre d'être capable par contre de savoir encaisser les coups ou les donner. Mais après tout, elle était venue la voir pour ça pas vrai ?
« C'est précisément pour ça que vous êtes venue me voir. Je vais vous apprendre à encaisser les coups mais surtout à les donner. » répondit Aeryn en cherchant sur un banc plus loin une paire de gants protecteurs qui serviraient de cible pour Célestine dans leur premier exercice. Ne pas aller trop vite en voulant en faire trop. « Une petite astuce à ce sujet. Un homme considérera toujours par essence une femme comme étant plus faible que lui. C'est donc un avantage pour nous de le surprendre en lui prouvant le contraire. Se servir de la moindre faiblesse de l'adversaire, physique ou mentale. Car quand sa vie est en jeu, il n'y a plus de moral. Juste la loi du plus fort. Ou du plus vicieux. » Conclu-t-elle en enfilant les gants avant de reporter son attention vers son élève. « Mais bon, vous n'me payez pas pour causer mais pour vous apprendre à cogner, alors on va s'y mettre. Vous allez alterner des coups de poings inversés. Main droit frappe main gauche et inversement. Une série de trente. ». Pas qu'elle ne veuille pas discutailler mais bon, elle était payée pour lui apprendre à se battre, pas pour jouer la psy. Puis trop se rapprocher de ses clients ce n'était pas non plus forcément une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Lun 10 Sep - 11:17

Aeryn & Célestine


Suis-je bête... Evidemment que je venais pour m'entraîner, et c'était justement parce que j'étais assez fragile et démunie de ce côté là !

« Ah ! Pour une fois que le machisme sert à quelque chose... » dis-je en souriant malicieusement. Mais je regagnais l'attitude sérieuse lorsqu'elle me dicta les consignes. J'alternais alors, en ayant pris soin de bien mettre mes pouces comme elle me l'avait dit. Certains débutants replient les quatre doigts sur le pouce, pour le protéger. En réalité, c'est le plus sûr moyen de se blesser. Je fermais donc les mains en repliant les quatre doigts et le pouce venant toucher le 2ème tiers des doigts. Il fallait aussi que je fasse gaffe à mes ongles mais par chance je venais de me les couper récemment. J'alternais alors et vit que ce n'était pas si dur que cela. Puis elle me fit changer, je devais recevoir les poings et essayer de les arrêter. L'exercice était plus dur qu'il n'y paraissait, pour moi du moins. Elle réussit à percer ma garde mais comme il s'agissait d'un entraînement, le coup que je reçus fut peu puissant (et heureusement d'ailleurs). Elle m'expliquait ce qui c'était passé et pourquoi, en détaillant par des contres ce que j'aurais pu faire pour éviter.

« En soi, c'est plus une épreuve de vitesse, de réflexe et d'habileté combinée à la précision que de la puissance et / ou de force initiale non ? Puisqu'on acquiert la force mécanique et donc de la puissance par la vitesse, en fait il faut être rapide et précise plutôt que costaud et lent si je résume... » disait-je alors. Ce qui en soit était logique pour la scientifique je fus. Car architecture, les maths, la physique et les SVT y jouaient un grand rôle. La première pour les dimensions, la seconde pour les paramètres tels que l'épaisseur d'un mur par exemple, pour supporter le poids, pour ne pas tomber, et la troisième matière parce qu'en connaissant bien le terrain, on pouvait choisir les meilleurs matériaux et constructions adaptée à l'environnement, lorsque par exemple il s'agissait de ne pas trop dépayser et rendre le paysage artificiel. Tout ça pour dire que je m'y connaissais donc en physiques et que pour un peu, j'aurais pu deviner ce principe tout seul. Cependant je n'en étais pas sûre puisqu'elle ne m'avait pas répondu, elle allait peut-être infirmer ou affirmer cette phrase, ou la modifier pour qu'elle corresponde. Mais cela ne faisait rien, je continuais à nouveau une série de trente poings gauches / droites alternés puis nous passions aux coups de pieds. Elle revêtit un plastron pour que je puisse y aller sans avoir peur de lui faire mal. Pieds nus, je regrettais d'avoir mis du rouge à ongles... Elle m'expliqua alors qu'il fallait taper avec le dessus du pied en " allongeant " le pied, comme s'il était la suite de la jambe, et garder le pied dans le même axe. Il ne fallait surtout pas taper avec les orteils ou le talon, mais avec le dessus du pied, une partie assez solide d'ailleurs. J'alternais et écoutait sa réponse, qui me fit sourire. J'avoue que je ne savais pas trop quoi y répondre... Peut-être par la suite y arriverais-je...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Jeu 13 Sep - 7:42

L'image de la femme faible, de la fameuse "demoiselle en détresse" avait la dent dure. Ça ne datait pas d'hier et le machisme non plus vous me direz. Parce qu'elle était plus fine, plus gracile, plus petite, la femme était pour certains par essence plus fragile aussi. Mais les vieux préjugés pouvaient certes traversés les âges, mais tendaient tout de même à ne plus trop se montrer si véridique que ça de nos jours. Et fort heureusement à vrai dire. Car n'oublions pas que les femmes ont aussi, à leur manière, participé aux grandes guerres du siècle dernier, en remplaçant les hommes dans leurs postes, longtemps considérés comme étant des métiers d'hommes. Mais oui, comme venait de le souligner Célestine à l'instant, pour une fois, l'un des plus vieux travers de l'homme pouvait leur servir. « Exactement. Il sert à frapper là où ça fait mal. » conclut-elle, parlant aussi bien au sens littéral de la chose qu'au figuré.

Mais encore une fois, nos deux jeunes femmes n'étaient pas là pour papoter mais bel et bien pour faire de Célestine une femme capable de savoir encaisser des coups mais surtout en donner. Aeryn dicta donc à son élève quelques ordres, lui donnant les directives à suivre pour l'entrainement. Elle n'allait certainement pas commencé par lui montrer les coups les plus complexes et les plus efficaces en cas d’agression. Ça ne servirait à rien si elle ne pouvait pas parer d'abord les coups les plus rudimentaires pas vrai ? Les mouvements s'enchaînait donc comme si elle répétait une pièce à l'italienne mais à un moment, Aeryn réussit à déjouer la garde de la jeune femme et vint heurter -avec retenue tout de même!- son menton, sur le côté droit. « Trop focalisée. Vous regardiez trop le poing qui s'avançait vers vous en oubliant qu'il y en avait un autre. C'est normal au début, tout le monde fait cette erreur. Une bonne technique dans ce cas là, c'est de continuer à bouger le bras de sa garde. Pas l'agiter dans tous les sens, là ça ne fait que brasser du vent pour rien. Mais légèrement le faire aller de gauche à droite, de petits mouvements, afin d'être capable d'armer un coup ou d'un parer un au besoin. Comme ça. » dit-elle en posant sa main sur son coude, lui montrant avec plus de précision ce qu'elle venait de lui expliquer. « Vous verrez que plus le temps passera, plus vous serez... Comment dire ça... Consciente de l'adversaire, de son corps et de l'espace qui vous entoure. » Devant la mine un peu perdue de la jeune femme, elle sourit et s'expliqua, repoussant une mèche de cheveux en arrière en soufflant dessus. « Ok, c'est super abstrait comme propos là, j'en suis consciente mais vous verez quand j'aurai fais de vous une femme capable de se mesurer à un loubard bien imbibé, ça vous sautera aux yeux. » Car mine de, expliquer ce concept de façon concrète, bah, c'était un peu compliqué. Il fallait le ressentir soi-même pour comprendre.

Après quelques enchaînements de plus, Célestine reprit la parole, énonçant un fait avéré mais que beaucoup ignorait -délibérément ou non-, lors d'un combat. Aeryn acquiesça donc, hochant la tête pour témoigner à la jeune femme qu'elle venait de viser juste. « Vous avez trouver le truc, bravo. C'est ce principe physique qui fait que n'importe quelle femme peut mettre au tapis un mec qui fait deux fois sa taille. Action-réaction comme dirait l'autre. Ce n'est pas tant la force brute qui prime dans un combat... Même si parfois, soyons franc, ça aide. Mais plutôt comment on donne le coup et à quelle vitesse. L'endroit joue aussi, mais on verra ça un peu plus tard. ». Et oui, car dans l'Armée, on apprenait ça aussi. Les points de compression et autres zones du corps humain qui pouvait causer presque autant de douleur à quelqu'un que si on venait juste de lui tirer dessus. L'entrainement continuait donc et notre chère mercenaire alla par la suite enfiler un plastron pour ne pas se faire mal, le moment arrivant où les coups de poings cédèrent leurs place pour les coups de pieds. « Bon, à présent, vous allez frapper avec le pied, en l'allongeant pour qu'il soit le prolongement de votre jambe. ». Phrase assez obscure en soi, mais elle allait vite comprendre en effectuant le mouvement. « Je sais, c'est très abstrait tout ça au début, mais il faut me faire confiance jeune padawan. » rétorqua-t-elle en souriant. Elle savait ce qu'elle faisait, si elle lui faisait confiance, Célestine pouvait être sûre de vite progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Sam 15 Sep - 14:18

Aeryn & Célestine

HRP : Désolée je n'avais pas eu l'occasion de répondre plus tôt >< Et je m'excuse aussi, ma réponse n'est pas aussi longue et bien que je l'espérais :/ N'hésite pas à me dire si tu désires + de dialogue ^^"


Et bien... Cette femme était très compétente décidément. Je décidais tout de même de lui répondre :

« Je vous fais confiance. Vous êtes une pro et on n'est pas là pour ne rien foutre, alors je vais y aller franco. » dis-je. Ce que je fis. D'ailleurs, je crois que je n'avais jamais autant fait confiance au point de mettre toute l'intensité possible. Je me fatiguais rapidement. Après deux séries de vingt, je me rendis compte que nous avions presque fini la séance. On ne peut pas tout apprendre d'un coup, ni trop vite, ni trop. Je pris ma serviette et m'épongeait le front et le visage : l'entraînement avait beau être d'une intensité supportable, la transpiration occasionnée n'en était pas moindre. Je regardais Aeryn s'avancer vers moi et s'asseoir à côté de moi. Je tournais alors ma tête et la regardait : elle semblait préoccupée. Je pris alors la parole :
« Je vais bien. Mais vous me paraissez préoccupée par contre... » lui dis-je, souriante. Je lui payais la séance en cash, parce que ça m'arrangeait en partie. J'attendis sa réponse qui me fit sourire, et je n'avais d'autre choix que d'acquiescer poliment. Puis je pris mon sac de sport et m'en allais.



Une vingtaine de séances plus tard...

J'arrivais toute contente, parce que je m'étais bien entraînée depuis, et Aeryn n'avait jamais finit de me surprendre. Comme cette fois où elle m'entraînait en recréant divers environnements, pour que j'apprenne à surpasser mes peurs et à me contrôler. J'avoue qu'au début, je trouvais bizarre et qu'après, à fond dedans, j'adorais vraiment. C'était un exercice troublant et bizarre en tout cas. C'était une sorte de cosplay mais où il fallait rester sur ces gardes. Et j'avais un avantage non négligeable : je savais que j'allais me faire attaquer. Je ne savais pas quand ni où exactement mais je le savais. Je tournais la tête et me préparait en position de combat. Je vis une main foncer vers moi et je la parais, au même titre que je contrais en tordant la main. Sauf que voila, ce n'était pas Aeryn. Elle m’asséna un coup qui me fit momentanément perdre conscience, malgré le fait qu'il s'agissait d'un entraînement. Elle me releva et m'emmena dans le local infirmerie. Elle ne m'avait même pas fait mal, elle m'avait juste momentanément évanouie. Elle était diablement forte et je lui disais : « Je vais bien... Mais vous êtes diablement douée pour viser juste et réussir ce coup la sans me faire mal... » furent les seuls mots qui sortirent de ma bouche, ne sachant que dire, toute penaude que j'étais. Puis je relevais la tête et la regardait dans les yeux : elle me souriait. Je ne comprenais pas la leçon, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle allait s'expliquer, puisqu'elle me fit signe qu'elle s'apprêtait à parler, et que je ne gaspille pas mes forces en vain, même si je n'avais pas mal. On ne saute pas au plafond deux minutes après s'être évanouie... En tout cas je ne lui en voulais nullement, j'étais la pour apprendre, et les coups durs faisaient parties intégrantes de l'enseignement du self-defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Mer 19 Sep - 9:23

Si seulement Célestine pouvait voir le réel CV de sa chère prof, elle aurait eut depuis longtemps la confirmation de la compétence véritable d'Aeryn en la matière. Mais mettre mercenaire pour extracteurs sur un curriculum ça le faisait moyen quand même... Surtout que ce milieu là devait resté secret pour en assurer la pérennité. Mais bon, ces détails là, elle n'avait pas besoin de les connaître. Personne dans l'entourage proche de notre brunette ne devait les connaître d'ailleurs. Car de un, ça les mettraient en danger -inutilement en plus, pour elle comme pour eux- et de deux, c'était plus simple comme ça pour elle. Profiter d'un semblant de vie normale était tout de même une chose appréciable. Être obligée de fuir et de vivre cachée dans des bouges, elle ne s'y résoudrait que si elle n'en avait plus le choix. Mais tandis qu'elle continuait de donner des directives à son élève, elle se posa une question à son sujet. Elle n'avait pas l'air d'une de ses femmes qui viennent ici car elles veulent être capable d'en coller une à leur ex trop envahissant ou à leur mec un peu trop prompt à faire parler ses poings. Ni à quelqu'un de violent, qui va utiliser ce qu'il apprend contre les autres dans un but peu louable. Alors pourquoi voulait-elle apprendre à se battre ? La question la taraudait visiblement assez pour que Célestine note son air préoccupé lorsqu'elle la rejoignait sur le banc où était déjà assise la jeune femme blonde. « Non, çe n'est rien, je réfléchissais juste à ce que j'allais bien pouvoir manger aujourd'hui. J'en ai un peu ras-le-bol des plats épicés du mexicain du coin. » répliqua Aeryn, mentant bien sûr ouvertement quand à la raison pour laquelle elle semblait préoccupée mais suffisamment plausible pour ne pas éveiller plus de soupçons de la part de la jeune femme. Heureusement, la séance touchait à sa fin et elle n'eut plus à inventer d'autres mensonges... Du moins devant Célestine en tout cas.

La séance d'après, les questions qu'elle se posait sur les motivations de sa cliente lui étaient déjà lointaines à vrai dire. Tant qu'elle payait... Après tout, c'était un peu comme les armuriers, on ne pouvait pas lui reprocher les actions commises par la jeune femme par la suite car après tout, elle ne faisait que lui apprendre une technique de défense, l'usage qu'elle en faisait après ne regardait qu'elle... Soulagée de ce petit problème de conscience -car oui, elle en avait toujours une malgré les apparences-, les cours poursuivaient donc leur cours. Célestine progressait assez bien et régulièrement. C'était plutôt une bonne chose, surtout pour Aeryn qui n'avait pas l'impression de toujours rabâcher les mêmes instructions. Après une demi-douzaine de séances, elle avait même pu commencer à relever le niveau avec des petits scénarios à sa sauce. On s'en doute tout droit sortit de son passé de militaire et de son expérience de mercenaire en terrain hostile. Et aujourd'hui d'ailleurs, elle avait demandé à un de ses employés de venir l'aider juste pour illustrer l'un de ses propos. Certes d'une manière musclée pour la jeune et jolie blonde, mais si l'Armée lui avait bien appris une chose c'était ça: on apprend toujours de ses erreurs et que la douleur était une méthode plus qu'efficace pour retenir une leçon.
Avec l'aide donc d'une employée qu'elle avait habillée comme elle pour l'occasion, elle avait préparé un nouvel environnement de combat et par surprise, elle avait assommée Célestine avec un coup bien à elle -que peu au monde connaissait aussi- la faisant s'évanouir un petit moment. Disant à son acolyte qu'elle pouvait y aller à présent, elle porta Célestine jusqu'au local qui servait d'infirmerie à la salle -pas si souvent utilisé contrairement à ce qu'on pouvait le penser- et attendit qu'elle revienne à elle. ce qu'elle finit par faire un petit quart d'heure plus tard. Elle se pencha alors vers elle pour voir si elle allait bien, chose qu'elle lui confirma en reprenant la parole, pour la complimenter. Ce qui la fit sourire tandis qu'elle posait sa main sur son épaule, l'empêchant de vouloir se redresser plus et reprendre la parole. « Je n'ai aucun mérite, je vous ai eu par surprise. Ce coup là est un coup très peu connu, issu d'un art chinois ancestral perdu au fil des siècles. Il utilise ce qu'on appelle les points de pression. La théorie veut que chaque organe soit relié à un axe qui l'alimente en énergie et frappé cet axe paralyse donc l'organe. C'est un peu de l'acuponcture appliquée aux arts martiaux en somme. ». La formule était grossière, mais l'idée était là. C'est d'ailleurs à la suite d'une extraction en Asie, dans la partie mongole qu'elle avait pu apprendre cette technique. Elle attrapa alors une bouteille d'eau et la lui tendit. « Buvez et dès que vous aurez pleinement récupérer on reprendra. ». Oui, la leçon du jour finirait pas lui rentrer dans le crâne. Toujours se préparer au pire. C'était certes un peu pessimiste mais parfois, ça pouvait vous sauver les miches!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célestine R. Hope
Architecte confirmée × extractrice
avatar

Messages : 240

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Ven 21 Sep - 22:32

Aeryn & Célestine


Et bien... Quel cours monumental. Je devais avouer que j'étais assez surprise de la tranquillité de ma professeure. Enfin bon, elle voulait reprendre, mais moi pour le coup, j'étais claquée. Si au début je n'osais pas lui signaler, elle put remarquer que je commençais à faiblir petit à petit lors des nouveaux exercices qu'elle me proposait. J'avais une santé de fer mais je lui signalais que j'étais exténuée :

« Ouf... Je suis désolée mais.... Pmffff.... Je suis HS la. » dis-je dans un soupir. Puis je m'assis sur le banc et m'épongeait le front : décidément, cette journée aura été particulièrement épuisante !


Fallait vraiment arrêter et puis j'étais crevée. Je me résignais à parler :
« Vous savez, je n'aurais jamais pensée que ça m'arriverait un jour... D'être HS comme ça. »

Je me levais et devait prendre congé. J'avais aussi à lui signaler une future absence :
« Je voulais aussi en profiter pour vous dire que je m'en vais dans un mois en voyage, je reviendrais mais comme je vous l'avais dit, je vous préviens en avance. Je pars un peu en Asie et tout... Travail oblige. » lui dis-je en souriant. Je m'apprêtais à m'en aller, ramassant mes affaires, mais je préférais attendre sa réaction, on ne savait jamais ce qu'elle pouvait avoir à dire, et parler avec elle était toujours intéressant. Mais quoi qu'il en soit j'avais prévenue, et c'était déjà une chose de faite. D'ailleurs en y repensant, je me demandais ce que j'allais réellement y faire comme bâtiment cette fois... Le client avait l'air pressé et soucieux que le travail soit bien fait, d'où le déplacement que je devais effectuer. Enfin reprendre le travail ne ferait pas de mal, ça faisait un bon mois que je n'avais pas fait de plans pour un client... Mais vu ma paye, ce n'était pas un problème de ne pas tout le temps avoir du travail, bien au contraire même, c'était un grand avantage pour me permettre d'avoir du temps à moi et profiter de ce qui me plaisait.

Et puis comme je le dis souvent, je voyage tranquillement, c'est souvent l'agence qui paie d'ailleurs... Même si les fonds ne sont pas illimités, je me contente de peu, et ne pas avoir à payer un avion ou le train est suffisant déjà. Mais je m'égarais un peu là, Aeryn était encore devant moi et elle avait peut-être quelque chose à me dire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aeryn F. McRae
LIVING DEAD GIRLShooting makes me feel better
avatar

Messages : 269

MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   Lun 24 Sep - 8:23

Garder la tête froide malgré tout ce qui pouvait se passer. Une chose qu'elle avait appris à perfectionner avec l'armée. Quand on est sous les tirs ennemis, qu'on voit ses camarades se faire descendre mais qu'il faut continuer malgré tout. C'était dur mais sans ça, autant se tirer de suite une balle. Il fallait parfois accepter de s'endurcir pour survivre. Et ce principe là valait aussi bien pour la vie de tous les jours que pour le reste. Mais elle concevait bien entendu que tout le monde ne puisse pas en faire autant. Et il ne faut pas oublier qu'elle-même en avait vu pas mal avant de rejoindre l'armée, ce qui avait déjà laisser se dessiner les prémices de son caractère actuel. Aussi quand Célestine lui fit part de son épuisement, elle ne se mit pas à hurler comme un sergent instructeur refusant de prendre ça comme une excuse valable. Et oui, certains clichés à propos de l'armée étaient bel et bien vrai et perdureraient encore un moment. Mais comme un parent interdisant à son enfant de jouer avec le feu, c'était pour le bien de chacun. Ca évitait au gamin de se brûler et ça éviterait sûrement au soldat de se reposer sur ses lauriers, ce qui à terme, sauverait ses miches sur le terrain. « Ok, pas de problème on arrête là pour aujourd'hui alors. »
Elle n'allait tout de même pas la tuer à la tâche. Ce n'était pas le but de l'affaire. Elle prit une bouteille d'eau pour elle à présent et l'écouta lui dire que c'était bien la première fois qu'elle se sentait si fatiguée, vidée. Elle avala la gorgée d'eau qu'elle venait de prendre puis reprit la parole à son tour. « C'est normal. Quand on soumet le corps à un tel environnement, hostile de surcroit, tout le corps est en éveil. Tous les sens sont mis à contribution. On est à l'affut de tout et l'adrénaline intensifie tout ce qu'on perçoit. Ça demande donc une quantité d'énergie bien plus grande qu'en temps normal. Voilà pourquoi en règle générale l'entrainement militaire est si dur, pour parer à ça et faire des soldats des personnes capables de savoir gérer ce surplus d'adrénaline. ». Bien sûr, elle parlait en connaissance de cause et c'était justement ça qui la poussait à accepter des missions. Ce manque d'adrénaline qu'elle n'avait plus depuis qu'elle était retournée -de force- à la vie civile. D'autres se bou(sillaient avec de la came, de l'alcool ou pire, elle elle préférait le danger. Dans tous les cas, ça pouvait être un jeu dangereux, mais que valait la vie sans un peu de danger ?

La jeune femme se levait à présent, visiblement se sentant assez remise pour se mettre sur ses deux pieds. Tant mieux, Aeryn s'en serait voulu autrement d'y être aller aussi fort. Elle lui annonça alors qu'elle sera absente d'ici un mois, pour cause professionnelle. Ma foi, elle le lui avait précisé dès le départ et puis que pouvait-elle y faire de plus de toute façon ? C'était elle la cliente, elle se pliait donc à son emploi du temps à elle aussi. « Pas de soucis, de toute manière vous avez mes coordonnées si jamais. J'espère au moins que vous profiterez un peu de ce voyage pour faire un peu de tourisme. Il y a une petite boutique de thé dans le quartier coréen de Pékin qui... ». Elle venait de se rendre compte qu'elle dévoilait là un détail qui pouvait paraître étrange car elle n'était pas censé s'être jamais rendue en Asie -officiellement du moins-. Il fallait donc rattraper sa présent petite bourde. « Pardon, je m'égare. Mais j'ai eu la chance d'aller là-bas il y a bien longtemps et j'admets que cette culture m'a toujours fasciné. Reposez-vous bien encore. » Elle ne savait pas si son mensonge -qui n'en était pas tout à fait un car en effet, la culture asiatique la fascinait- été passé mais bon. Elle se doutait bien que la demoiselle devant elle n'irait pas chercher plus loin sur son compte à moins d'avoir des soupçons à son compte et elle s'employait toujours à maintenir au mieux sa couverture avec la salle de sports. Les aléas d'une double vie sûrement... « Alors encore une fois, bon voyage et dès que vous voudrez reprendre votre entraînement, passez moi un petit appel. Bonne journée Miss Hope. » dit-elle en souriant, prenant à son tour congé de la jeune femme comme elle s’apprêtait à le faire. Si seulement à ce moment là elle avait su que cette dernière serait l'architecte qu'emploierait son "patron" quelques semaines après....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP BG][2011]Des cours particuliers × Aeryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours particuliers [PV]
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Preval di Ministah bay talonl avant 2011
» Transferts pour 2011
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the dream has become their reality :: You play a very dangerous game. :: Amérique :: Amérique du Nord-