AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Falling slowly ☇ Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Arthur J. Wenscombe
RÊVEUR
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Falling slowly ☇ Arthur   Mar 15 Jan - 19:56

Non , il ne devait pas prendre gout à cet espèce de jeu qui s’était installé , s’il était de meilleur humeur , ça voulait simplement dire qu’il lui en voulait moins , et il préférait voir ça comme du désintérêt , pas comme une nouvelle ouverture pour retenter le coup. Seulement pour quelqu’un qui n’était censé l’intéresser, le faussaire réussissait un peu trop facilement à le faire sourire. Son expérience personnelle ? Arthur devait reconnaitre que ce n’était pas si dur de se faire avoir par Eames, lui résister était bien plus compliqué , il ne se rappelait plus vraiment ce qu’il avait ressenti en cédant , mais il avait certainement raison en disant qu’il n’avait pas eu tant de mal que ça la dernière fois. Non, le terme céder n’était même pas utilisable dans ce contexte vu qu’il n’était de toute manière même pas cherché à résisté, pas comme en ce moment en tout cas. L’organisateur retint un soupir, comme si c’était le moment de penser au bon vieux temps, redémarrer l’ascenseur aurait du être sur sa liste des priorités. Oui, il fallait qu’il le fasse repartir avant qu’il lâche complètement prise, ce n’était pourtant pas difficile, il avait juste à appuyer là, juste là. Alors pourquoi est-ce qu’il en avait si peu envie ? Arthur regretta rapidement de ne pas l’avoir fait en sentant ses mains sur sa taille, il se raidit légèrement, juste sous la surprise ; loin de la froideur ou le rejet dont il avait fait preuve à sa simple proximité, non, maintenant qu’il était à court d’excuse, son corps s’habituait tout seul à son contact. Comment est-ce qu’il était censé se concentrer sur le bouton maintenant ? L’enfoncer le tentait encore moins que tout à l’heure, et même s’il gardait les yeux fixés dessus, toute son attention était concentrée sur Eames. Le forcer ? Arthur se sentait frustré de ne pas l’avoir déjà fait, sa proximité était trop agréable pour qu’il ait pu réagir au quart de tour, il aurait déjà dû le repousser et appuyer sur ce satané bouton, mais non, il était simplement droit comme un i à attendre la suite des évènements. Il savait très bien ce qu’il était censé faire, le plus raisonnable était de redémarrer cette ascenseur et ne pas se faire avoir une fois de plus, mais au fond, c’était loin d’être ce qu’il avait envie. L’organisateur inspira rapidement avant de lever les yeux au ciel, comme s’il trouvait ridicule que le simple contact de ses lèvres sur sa peau puisse lui faire autant d’effet, il avait l’impression de lutter pour rien, encore plus maintenant que sa rancœur envers Eames s’était calmé. Il laissa échapper un soupir légèrement agacé en l’entendant reprendre , mais là encore , c’était plus à cause de ce qu’il ressentait qu’autre chose , il n’aurait pas dû autant apprécier de le savoir si tenace avec lui , ça aurait dû l’énerver , c’était tellement épuisant de lui résister constamment , mais non , bien au contraire , ses paroles avaient tendances à lui plaire.

L’organisateur se raidit un peu plus en l’entendant poursuivre, là, par contre, il ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait, l’entendre dire ça avec autant de facilité était légèrement blessant, autant pour sa fierté, est ce que ça se voyait tant que ça qu’il lui en voulait pour ça ? Arthur, retint un soupir, évidemment que c’était flagrant, il n’avait jamais vraiment pris de pincette pour le repousser. La façon dont il semblait le prendre avec légèreté alors que lui l’avait pris de manière bien trop sérieuse, ça lui plaisait d’entendre ça et en même temps, est ce qu’il était censé le prendre au sérieux ? Après tout c’était facile de dire ce genre de chose sans y penser, simplement à cause de l’ambiance. L’organisateur n’aimait pas du tout être pris au dépourvu, ne pas savoir quoi faire, encore tirailler entre son esprits et ses envies. De toute manière comment est-ce qu’il était censé se concentrer avec ses lèvres dans son cou ? Arthur savait que s’il craquait , ça pouvait simplement être une nuit , rien de plus , il y avait même des chances qu’il passe par-dessus tout ça une fois fait , pourquoi est-ce que ça aurait besoin d’être sérieux ? Parce qu’il prenait rarement les choses à la légère ? Ou surtout parce que c’était d’Eames qu’il s’agissait ? Les situations où il ne savait pas quoi faire étaient tellement rares, et il aurait préféré qu’elle le reste. « Qui a dit que tu avais le choix » souffla t’il doucement, essayant de répliquer, s’il voulait filer, Arthur savait qu’il saurait très bien se débrouiller, mais il était justement là le problème, il n’en avait pas envie. Il inspira profondément pour se remettre les idées en ordre, se rendant compte à regret qu’il l’avait tutoyé, ce n’était pourtant pas le moment de flancher, même si techniquement, Eames ne lui facilitait pas les choses. Une nouvelle inspiration le poussa finalement à réagir. L’organisateur se décida enfin à appuyer sur le bouton, redémarrant finalement l’ascenseur. C’était mieux comme ça. Seulement alors que l’ascenseur reprenait son ascension, Arthur se retourna rapidement, regrettant déjà la présence de ses lèvres contre lui, mais ce n’était que pour mieux les reprendre avec les siennes. Cette fois ci, il ne se contenta pas de simplement les frôler pour prouver son point, non, il les attaqua comme s’il se retenait depuis trop longtemps, et c’était le cas après tout. Lorsqu’il s’écarta finalement de son visage, l’organisateur passa doucement sa langue sur ses lèvres, les yeux toujours fixés sur les siennes, se décidant finalement à les relever. « Est-ce que ça vaut autant le coup ? » demanda t’il calmement, sans savoir s’il se parlait à lui-même , ou cherchait simplement à savoir si Eames était sincère en lui disant qu’il n’allait pas abandonner , et s’il n’aurait pas mieux valu qu’ils en restent là .

_________________

PACKING UP A BOX OF BROKEN DREAMS
It's hard to say goodbye And leave a part of me These walls will hold so many memories Underneath my smile Holding back a scream Packing up a box of broken dreams A thousand words trapped inside of me A thousand words


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J. Peter Eames
LET'S SEE IF HE STARTS SHOOTING
avatar

Messages : 704

MessageSujet: Re: Falling slowly ☇ Arthur   Mar 29 Jan - 21:53

Eames ne pouvait pas nier qu’il adorait la situation. Il avait Arthur contre lui, il pouvait quasiment le sentir craquer finalement entre ses doigts et il appréciait encore plus la sensation aujourd’hui. Ça faisait trop longtemps à son goût que l’architecte s’efforçait de résister à son charme et il aimait assez l’idée de commencer à percer un peu son armure. Est-ce qu’il allait enfin se laisser faire ? Ils savaient tous les deux qu’il en avait autant envie qu’Eames alors à quoi bon continuer à lutter ? L’organisateur pouvait bien voir qu’il touchait de plus en plus au but, d’ailleurs Arthur venait bien de le tutoyer, non ? Si ça ce n’était pas une preuve qu’il commençait réellement à faire des progrès, alors il voulait bien manger son chapeau. C’était peut-être quelque chose de parfaitement anodin, mais Eames savait à quel point Arthur était méticuleux et à quel point il avait fait des efforts pour le garder à une distance raisonnable, et ça passait aussi par son langage. Tout indiquait que le jeune architecte était en train de craquer peu à peu, aussi fut-il légèrement surpris quand il sentit finalement l’ascenseur se remettre en marche. Il avait surestimé son pouvoir de séduction ou bien avait-il sous-estimé l’orgueil et la fierté d’Arthur ? Aucun des deux apparemment, enfin s’il en jugeait par la sensation de ses lèvres sur les siennes. L’organisateur ne mit pas bien longtemps à reprendre ses esprits, il fallait dire que la langue d’Arthur qui caressait la sienne et imprimait le rythme ne lui laissait pas énormément le choix. Il passa à nouveau ses bras autour de la taille d’Arthur pour le rapprocher de lui et ne tarda pas à répondre tranquillement au baiser. Il ne laissa pas l’effet de surprise lui gâcher ce moment et il en profita au maximum, laissant même échapper un léger soupir de frustration quand l’architecte écarta finalement ses lèvres des siennes. Est-ce qu’ils étaient réellement obligés de respirer ? Eames savait que c’était vital, mais son corps ainsi que son esprit refusaient de l’admettre à l’instant présent et il se serait bien volontiers asphyxié s’il avait pu le faire dans les bras du jeune américain. Eames ne rata pas la façon dont Arthur passa doucement sa langue sur ses lèvres, semblant d'ailleurs être toujours hypnotisé par les siennes. C’était plutôt bon signe, non ? Sans compter qu’il venait de l’embrasser, c’était tellement inattendu que même le jeune organisateur avait du mal à s’en remettre et à bien assimiler ce qu’il venait de faire. Il s’était montré tellement… Tellement impulsif, ça ne lui ressemblait pas, mais Eames aimait assez ce nouveau côté-là chez Arthur, surtout quand ça allait en sa faveur comme dans le cas présent.

Les mains toujours posées sur la taille du jeune homme, Eames ne put réprimer un léger sourire amusé en entendant la question d’Arthur. Il ne savait pas si elle s’adressait à lui, mais il allait se faire un malin plaisir d’y répondre quoiqu’il arrive. Après tout, s’il pouvait essayer de faire pencher la balance de son côté, il n’allait pas s’en priver, surtout que l’occasion était vraiment trop bonne pour passer à côté. « Je pense que tu connais déjà la réponse à cette question, non ? » Il se mordilla doucement la lèvre, comme s’il avait peur qu’Arthur ne comprenne pas le sous-entendu, enfin, il se doutait bien qu’il n’aurait aucun problème de ce côté-là. Il savait que c’était présomptueux de sa part de penser qu’un argument comme ça pourrait convaincre le jeune architecte mais c’était lui qui avait demandé, non ? Il ne voyait pas quoi d’autre aurait pu valoir le coup, il se doutait bien que si Arthur craquait, ce ne serait que pour une nuit, deux tout au plus. Eames quant à lui était prêt à prendre tout ce que le jeune américain était décidé à lui offrir, il aviserait ensuite. Il baissa finalement les yeux, se rendant compte qu’Arthur avait peut-être bien été un peu plus sérieux que ça en posant la question. Il refusa de le laisser s’écarter de lui pourtant, il n’avait pas envie que le jeune homme le prenne mal, c’était simplement plus fort que lui, et Arthur lui avait tendu une trop belle perche pour qu’il ne la prenne pas. Il finit par relever les yeux vers le jeune homme, un petit sourire amusé au coin des lèvres. « Tu ne penses pas que j’aurais abandonné depuis le temps si ça ne valait pas le coup ? » C’était vrai, il aurait pu avoir qui il voulait – ou presque – alors si Arthur n’avait pas été spécial d’une façon ou d’une autre, il aurait abandonné depuis longtemps, il aurait trouvé une proie plus simple. C’était justement ça qui était si particulier avec Arthur, ce n’était pas une proie, le jeune britannique n’était pas en train de chasser comme il aurait pu le faire avec n’importe qui d’autre. Finalement il fut interrompu dans ses pensées quand les portes de l’ascenseur s’ouvrirent. Une vieille dame releva les yeux et Eames eut peur pendant quelques secondes de voir sa mâchoire se décrocher et tomber par terre. Elle sembla hésiter à rentrer dans l’appareil et l’organisateur décida gentiment de résoudre son dilemme. Il s’écarta d’Arthur et vint se s’adosser à l’une des portes de l’ascenseur, les empêchant ainsi de se refermer. « On descend ? » Demanda-t-il d’un ton légèrement séducteur avant de passer rapidement sa langue sur ses lèvres. Ils étaient à l’étage du jeune architecte après tout, il n’avait qu’un mot à dire et Eames restait avec lui.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leapoffaith.forumactif.fr

Arthur J. Wenscombe
RÊVEUR
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Falling slowly ☇ Arthur   Ven 8 Fév - 18:21

Oui, est ce que c’était une bonne idée de tenter le coup ? Même s’il ne cherchait pas à s’impliquer plus qu’une fois, Arthur se connaissait assez pour savoir qu’il risquait de s’en vouloir après ça, il n’avait pas confiance sur Eames pour en vouloir plus, de la même manière qu’il n’avait pas confiance en lui pour s’en contenter, tout en sachant qu’il ne pouvait pas prendre le risque d’aller plus loin . Il fit à peine attention à la réponse du faussaire, toujours concentré sur ce qu’il devait faire ou non, ainsi que par le mouvement de ses lèvres pendant qu’il parlait. Connaitre la réponse ? Ça aurait été beaucoup plus facile si ça avait été le cas. Il finit par réaliser ce qu’il voulait dire par là et finit par relever les yeux, haussant un sourcil critique. Vraiment ? Non pas qu’il ne soit pas d’accord mais l’arrogance d’Eames réussit à l’amuser à nouveau, en d’autres circonstances il aurait pu être agacé par autant de prétention mais là, c’était simplement impossible, ça eut au moins le mérite de l’arrêter dans sa réflexion. Il savait que c’était un problème cette tendance à tout réfléchir, à visualiser tout ce qui l’entourait sous tous les angles, pourquoi est-ce qu’il n’agissait pas de manière plus spontané ? A l’instant, sentir ses lèvres sur les siennes sans chercher à voir les conséquences sur le moment même, ça avait été plus d’agréable non ? Pourquoi ne pas simplement continuer sur cette voix. Arthur eut un très léger sourire, ce n’était pas vraiment sa question, savoir si lui valait le coup n’était pas le problème, enfin, c’était toujours bon à prendre même s’il avait tendance à voir ça comme de la flatterie pour avoir ce qu’il voulait ; enfin venant d’Eames, il espérait tout de même que ce soit sincère, et puis après tout, si ce n’était pas le cas, il aurait pu effectivement aller voir ailleurs. Même si une cible plus facile aurait certainement atténué son mérite. En entendant les portes s’ouvrirent, il ne mis pas longtemps à se retourner à moitié, s’il ne se soucia pas réellement de la vieille femme, il reprit tout de même une contenance maintenant que l’ascenseur était arrivé à destination et qu’ils n’étaient plus seuls. Le fait qu’Eames s’éloigne de lui-même l’aida aussi à reprendre une expression neutre, quel importance que la nouvelle venue semble choqué ou non, il avait bien assez à faire sans avoir se soucier de la surprise d’une parfaite inconnue. Sans compter que le faussaire lui rajouta bientôt une question supplémentaire à traiter. La manière dont il la posa faillit à nouveau lui tirer un sourire moqueur. Et c’est encore cette assurance qui finit par le décider sur la marche à suivre, il fallait qu’il arrête de tout compliquer, il en avait envie, alors pourquoi chercher des excuses comme sa fierté ou sa stupide habitude à garder rancune indéfiniment, il en avait envie et c’est tout ce qui aurait dû importer. L’organisateur finit par prendre une décision, et quand il partait avec un plan en tête, il n’en déviait jamais. Il prit finalement la direction du palier, s’arrêtant quelques secondes devant Eames, une ombre de sourire sur le visage. « Je descend , j’ai encore du travail » ; et après un rapide sourire froid et poli à la vieille femme , Arthur parti vers sa chambre sans lui lancer un regard , ne retenant même plus expression amusé une fois certain qu’il ne pourrait pas le voir.
***
L’organisateur n’avait pas vraiment menti, ils avaient bien avancé, suffisamment pour aujourd’hui, mais il n’avait pas pu s’empêcher de travailler encore, une fois dans sa chambre ; mais c’était seulement pour prendre de l’avance, histoire d’avoir sa soirée de libre sans pouvoir se chercher d’excuse. Il jeta un coup d’œil rapide à sa montre, et sorti de l’ascenseur plusieurs étages en dessous du sien. Une bouteille de champagne à la main, il rejoignit rapidement la porte où il avait entre aperçu une scène intéressante un plus tôt ; la bouteille était à peine à moitié pleine, mais c’était plus pour la forme qu’autre chose, s’il y avait besoin de plus en commander ne serait pas un problème, mais malgré ce qu’il avait en tête, Arthur ne perdait pas de vue qu’il devrait tout de même être efficace le lendemain. L’organisateur n’avait pas laissé Eames tout à l’heure parce qu’il avait à nouveau changé d’avis, non, au contraire, il s’était décidé à se lâcher une peu, juste histoire de mettre toute cette tension de côté, c’était fatiguant de lutter constamment contre soit même, et il avait besoin de son énergie pour le boulot … donc autant se laisser aller sur ce point-là non ? Il secoua doucement la tête comme pour faire taire la petite voix qui ne cessait de répéter que ce n’était qu’une excuse, et finit par toquer à la porte. Il avait suffisamment puni Eames pour son arrogance tout à l’heure, il avait été bien trop sûr de lui pour qu’il accepte si facilement, et il avait bien plus l’impression d’avoir le contrôle en venait de lui-même, qu’en étant victime d’une suite d’évènement comme tout à l’heure. Malgré lui, Arthur se raidit légèrement en voyant la porte s’ouvrir, malgré ce qu’il avait en tête, ce n’était pas non plus si facile de se détendre. « Ça vaut toujours le coup, Mr Eames ? » Malgré sa légère hésitation, son ton était volontairement moqueur. Reprendre sa propre question à la légère était un peu sa manière de demandait s’il pouvait entrer.

_________________

PACKING UP A BOX OF BROKEN DREAMS
It's hard to say goodbye And leave a part of me These walls will hold so many memories Underneath my smile Holding back a scream Packing up a box of broken dreams A thousand words trapped inside of me A thousand words


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Falling slowly ☇ Arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Falling slowly ☇ Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
» La mythologie de Falling Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the dream has become their reality :: You play a very dangerous game. :: Océanie-